Burundi: Pourquoi y a t’il des réfugiés burundais en Tanzanie, au Rwanda, et en RDC ?

Share Button
Les colis pour accueillir plus de 4000 rapatriers, des camps de réfugiés rwandais.

Les colis pour accueillir plus de 4000 rapatriers, des camps de réfugiés rwandais.

AGNEWS répond aux questions de l’heure pour comprendre la situation de crise au Burundi :

2ème Question – Pourquoi y a t’il  des réfugiés burundais en Tanzanie, au Rwanda, et en RDC  ? Ils ont fui les RUMEURS MEDIA.

Les réfugiés Barundi en Tanzanie (Photo HCR)

Les réfugiés Barundi en Tanzanie (Photo HCR)

AGNEWS :

Le Burundi est en pleine fièvre électorale depuis  déjà quelques mois. Les réfugiés burundais en Tanzanie, au Rwanda, et en RDC Congo atteignent actuellement le chiffre de 100 000 selon le HCR (chiffre contesté par le Burundi).

Ce sont des citoyens burundais qui ont fui leur pays, par peur,  à cause  des Rumeurs Radio RR et des Rumeurs Globaux RG  véhiculées soit,  par  certains média burundais privés locaux, soit, par les média internationaux ( médiatisation à outrance d’images violents des manifestations des 4 quartiers de Bujumbura).

Ces média ont, ou continuent, à mentir et exagérer la réalité burundaise, en jouant avec des techniques de communication, qui arrivent à faire remonter des images d’enfance traumatisantes dont de nombreux Barundi ont vécu : le génocide régicide du Burundi – http://www.burundi-agnews.org/genocide.htm. Actuellement, la majorité des Barundi  vivent avec 2 générations sacrifiées. Ils ont vécu 2 périodes de génocides forts ( de 1965 à 1972 et 1993 à 2003 ).
Certains média burundais, avec l’aide de média internationaux, jouent, sur cette corde sensible,  avec cette société burundaise qui vit avec 2 traumatismes non soignés. Il suffit dès lors de réveiller cette phobie, et en un instant trois mouvements,  un citoyen prend sa famille et s’en va au loin pour la protéger…

L’État du Burundi, après analyse de ce phénomène d’ordre sécuritaire et de santé publique, a stoppé d’urgence  la diffusion de ces média Radio Rumeurs RR à l’intérieur du pays. Puis, on a connu au début du mois de mai 2015 un retour important de réfugiés notamment du Rwanda voisin.
Il aura fallu le mercredi 13 mai 2015, le fameux Coup d’Etat manqué, où les Radio Rumeurs ( dont la RPA ) ont réussi à ré-ouvrir pendant une demi journée pour faire fuir près de 50 000 Burundais en quelques heures vers la Tanzanie.
Une fois les Radio fautifs à nouveau fermée, sur ordre judiciaire,  le calme est à nouveau revenu. Actuellement, ce sont les Rumeurs Globaux RG véhiculés au niveau international qui pose un réel problème ( les média internationaux). Elles traumatisent les Burundais de la Diaspora. Nombreux sont parmi ces derniers qui poussent dès lors leur famille à l’intérieur du Burundi à s’exiler temporairement pour fuir -la guerre – que, eux, vivent à travers les nouvelles internationaux sur leur pays.  Ces média internationaux véhiculent l’image d’un Etat en guerre alors qu’il ne s’agit que de petites manifestations qui ont lieu dans 4 quartiers de Bujumbura sur les 3002 collines et quartiers que comptent le Burundi.

Hier, jeudi 21 mai 2015, le Conseil National de la Communication (CNC) du Burundi a appelé les journalistes internationaux à plus de modération.   Les Ministères  de la Solidarité , de l’Intérieur, et de la Santé publique du Burundi se mobilisent avec le HCR pour tenter d’aller tranquilliser ces réfugiées burundais. En ce moment, le Burundi et le HCR ont surtout besoin de cellule psychologique pour arriver à les raisonner … Certains réfugiés burundais, en Tanzanie,  sont entrain de mourir de choléra, à cause des conditions d’hygiène très précaires. Le très populaire Président africain du Burundi, S.E. Nkurunziza Pierre,  l’ai à prier de rentrer chez eux au Burundi en tentant de les tranquilliser.  Un grand nombre commencent toutefois à retourner au Burundi…

DAM, NY, AGNEWS, le vendredi 22 mai 2015.

Facebook Comments