Burundi: 60.454 Burundais réfugiés sont rentrés – Ministère de l’intérieur

Share Button
Les rapatriers de Makamba

Les rapatriers de Makamba

A Bujumbura, ce jeudi 16 juillet 2015,  M. Edouard Nduwimana, ministre de l’Intérieur du Burundi, a annoncé qu’un total de 60.454 Burundais, qui s’étaient exilés dans les pays limitrophes (Rwanda, RD Congo et Tanzanie), à cause des Rumeurs Radio RR répandus par certains média privés burundais et internationaux, sont rentrés.

Les rapatriers de Makamba

Les rapatriers de Makamba

Ces Burundais rapatriés proviennent essentiellement de la province de Kirundo frontalière au Rwanda,  de Rumonge frontalière à l’Est de la République Démocratique du Congo(RDC),  et de  Makamba, voisine de l’Est de la Tanzanie. Les Burundais de la Capital Bujumbura  qui s’étaient exilés commencent progressivement à rentrer aussi.
Le Ministre Nduwimana a dit, au nom de tous les membres de l’Etat burundais  : “Nous voudrions remercier les pays voisins et le Haut Commissariat pour les Réfugiés(HCR), qui ont facilité l’accueil et la subsistance de nos compatriotes. Nous réitérons notre demande de faciliter leurs retours, en ce moment où nous constatons que beaucoup de burundais, commencent à rentrer massivement”.
M. Nduwimana a lancé un appel pressant aux Burundais encore en exil pour qu’ils rentrent…

Les rapatriers de Makamba

Les rapatriers de Makamba

Le Ministre de l’intérieur a dit que “Le gouvernement burundais ne converge pas encore avec les effectifs globaux publiés par le HCR en ce qui concerne le nombre de burundais ayant pris refuge dans les pays limitrophes au Burundi depuis l’éclatement de la crise. C’est pourquoi, nous plaidons pour la réactivation de la tripartite (Gouvernement burundais-HCR-pays d’accueil des réfugiés), en vue de trouver ensemble une position consensuelle sur cette problématique”.
D’après les informations dont disposent l’administration burundaise qui a interviewé certains rapatriers, bons nombres d’entre eux se sont fait
enregistrer auprès du HCR  en tant que réfugiés. Puis, par la suite, vivant dans des conditions très difficiles en exil et apprenant qu’au Burundi, il n’y avait toujours pas de catastrophe annoncée par la rumeur qui les a fait fuir,  ils ont regagné le Burundi sans le référer au HCR. C’est cette situation “confuse” qui fausse principalement les données actuelles fournies par le HCR en ce qui concerne l’effectif réel des réfugiés burundais présents dans les pays limitrophes.
Le Burundi organisera d’ici peu des rencontres tripartites avec les pays d’accueil (Tanzanie, RDC et Rwanda), en vue de déterminer le chiffre des burundais ” qui sont réellement en exil” dans les pays voisins.

Pour rappel, le mercredi 13 mai 2015,  les USA, la France, et la Belgique ont tenté un Coup d’Etat militaire au Burundi, suivant le schéma d’une Révolution de Couleur sauce Burkinabé qui a échoué. Un nombre important de Burundi ont fui suite à cette situation.

DAM, NY, AGNEWS, le samedi 17 juillet 2015

Facebook Comments