Burundi:Confirmation de la détention de M.Pierre Claver Mbonimpa

Share Button
Au milieu,  le sénateur Russel D. Feingold, Envoyé spécial des Etats-Unis dans la région des Grands Lacs  ( Photo : iwacu-burundi.org )

Au milieu, le sénateur Russel D. Feingold, Envoyé spécial des Etats-Unis dans la région des Grands Lacs ( Photo : iwacu-burundi.org )

A Bujumbura, ce lundi 2 juin 2014, la cour d’appel de Bujumbura  a confirmé la détention de M.Pierre Claver Mbonimpa, président de l’Association pour la Défense des Droits de l’homme et des détenus.
M. Pierre Claver Mbonimpa a été incarcéré à la prison centrale de Mpimba vendredi 16 mai 2014 pour avoir propager une rumeur dangereuse pour la sécurité nationale et régionale (les Grands Lacs africains). Il affirmait sur les ondes de la Radio Publique Africaine RPA (une radio privée de l’opposition burundaise) que le Congo RDC du moins dans la région Est abritait des civils Burundais en formation militaire. Pour attester ses propos, M. Pierre Claver Mbonimpa avait été sur internet pour piquer quelques photos en rapport avec les conflits dans les Grands Lacs, mais n’ayant alors aucun rapport avec ses accusations graves vis à vis de l’Etat du Burundi.
Une pression disproportionnée à l’encontre du Burundi et de son appareil judiciaire est actuellement exercée par certains pays européens et certains acteurs politiques américains (proches de lobbies intéressés par les matières premières de la Région), en faisant acte de déni de l’Etat de Droit et la Démocratie burundaise.  Jeudi 29 mai 2014, Me Nzobandora Antoine, un des avocats de M.Pierre Claver Mbonimpa, a souligné que lui et les autres avocats de la Défense, étaient satisfaits car ils étaient très bien écoutés par les membres du siège.
DAM,NY,AGNEWS, le 10 juin 2014

Facebook Comments