Burundi: Une piste sur le massacre d’une jeune burundaise albinos ?

Share Button
Des enfants de « la Maison des Albinos» à Ruyigi. AFP/STEPHANE DE SAKUTIN
Les meutres d'albinos sont plutôt connus sociologiquement en Tanzanie. Au Burundi, le phènomène est plus lié aux trafics commercials d'organes humaines  vers la Tanzanie … En juillet 2009,  8  personnes  accusées d’assassinats et de tentatives d’assassinats d’albinos avaient requis  des peines d’un an  à la perpétuité.  Ce week end, un meurtre crapuleux ! Une jeune burundaise (albinos) de 9 ans a été sauvagement tuée  en province de Bujumbura rurale.  Selon les enquêtes en cours (bien qu'encore non officielle) les meurtriers semblent avoir agis pour ternir l'image du Burundi à l'approche des festivités du 50ème anniversaire de l'indépendance  et non, comme habituellement, pour des motifs commerciaux douteux …
 
Comme en septembre 2011 à Gatumba, il s'agit du meurtre de trop…  Depuis un certain temps, l'ADC Ikibiri (plateforme des organisations politiques défaits lors des élections démocratiques de 2010) , aidée par des -enfants de la Dictature – totalement opposés aux régimes démocratiques actuels, se sont lancés dans une campagne de noircissement de l'image du Burundi en vue de faire échouer les festivités des 50 ans d'indépendance  du Burundi qui débutent en ce moment …
L'idée est d'empécher les touristes d'affluer au Burundi pour voir ce que le pays a réalisé depuis …
La semaine dernière, c'était International Crisis Group ICG (dont la source principale est un enfant de la Dictature) qui sortait un rapport hors réalité burundaise.
Cette semaine, c'est  d'abord Human Right Watch (HRW) dont la responsable burundi est amoureuse d'une personalité de l' ADC IKIBIRI (1), qui, sans tenir compte de l'existence de  la CNIDH (Commission Nationale Indépendante des Droits de l'Homme) du Burundi, s'en est attaqué personnellement et ouvertement aux Barundi.   HRW a titré son dernier rapport :"« ‘Tu n’auras pas la paix tant que tu vivras »". 
 
Un homme proche du gouvernement burundais raconte à AGnews : " Aujourd'hui, la barrière de prostestation pacifique avec des rapports anti-Burundi Démocratique (ICG, HRW, FIDH etc) semble dépassé… L'ADC Ikibiri (et leurs amis) sont passés à la vitesse supérieur de l'horreur … Ils  retournent  aux pratiques barbares de l'année dernière avec leur rebellion fictive qui était passé à l'acte terroriste  de Gatumba. Cette fois, ils s'en prennent aux Barundi albinos…".  Une jeune fille burundaise  albinos de 9 ans a été sauvagement tuée sur la colline Kiremba, commune Kabezi dans la province  de Bujumbura. Les coupables sont des hommes armés de fusils et machettes, en tenues militaires  qui ont apparu dans la nuit du  05-04-2012. Les assassins ont d’abord ligoté tous  ceux qui se trouvaient  dans la maison. Puis, ils ont enlevée la petite albinos vers minuit. Le corps sans vie  de cet enfant a été retrouvé le matin  du 06- 04-2012 sans bras ni jambes, dans un fossé sur la sous-colline Mena.
Selon un des enquêteurs sur le terrain (qui souhaite l'anonymat), le mobile et le modus operandi diffèrent de celui des vendeurs d'organes d'albinos que l'on trouve surtout  en Tanzanie (ou autrefois aux frontières comme  en province de Ruyigi dans l’est du Burundi). Il s'agit bel et bien des bandits armés tel ceux qui ont sévit à Gatumba en septembre 2011.  C'est un geste méchant utilisé dans la même campagne de noircissement de l'image du Burundi. 
 
La population de Bujumbura rural a très vite bien réagi.  Elle collabore effectivement à l'enquête. Une piste sérieuse à l'encontre d'un correspondant  d'une agence de presse étrangère (AFP) est poursuivi en ce moment.  Selon  des bribes d' informations déjà récoltées, la prochaine étape sera de présenter le Burundi comme un pays "Homophobe" auprès de l'opinion internationale … 
La France, qui  abrite des membres de l'ADC Ikibiri,  via son ambassadeur au Burundi,  M. Jean Lamy, souhaiterait organiser  au mois d’octobre ou septembre ( sous couvert de l’Union Européenne)  un dialogue inter-Burundais…
 
Note:
(1) Quel crédit accorder aux rapports de Human Rights Watch ?
 
DAM, NY, AGnews, le 8 mai 2012.
Facebook Comments