Burundi : Un prêtre et une épouse accusés d'adultère acquittés ( Photo : Philippe Ngendakumana 2018 )

Burundi : Un prêtre et une épouse accusés d’adultère acquittés

JUSTICE – Un prêtre et une épouse à Ngozi accusés d’adultère par le mari sont acquittés.

Burundi : Un prêtre et une épouse accusés d'adultère acquittés ( Photo :  Philippe Ngendakumana 2018 )

Burundi : Un prêtre et une épouse accusés d’adultère acquittés ( Photo : Philippe Ngendakumana 2018 )

NGOZI, Jeudi 25 octobre 2018 – En audience publique, le Tribunal de Grande Instance (TGI) de NGOZI a acquitté Mme Y et M. X , prêtre de la localité, qui avaient été accusés d’adultère par le mari ( commerçant de la ville ) de Mme Y, pour avoir entretenu une relation avec cette dernière.

La décision du juge d’acquittement a été prononcé à 23h10, aux grands soulagements des accusés et le plaignant se voit débouté des dommages et intérêts réclamés. La particularité de cette affaire est qu’elle a été fortement commentée au niveau des réseaux sociaux.

Au Burundi, selon le code pénal [ http://burundi-agnews.org/wp-content/uploads/2018/11/bdi_burundi_Code_-Penal_du_Burundi.pdf ], l’Article 526 qualifié d’adultère, l’union sexuelle d’une personne mariée légalement et dont le mariage n’est pas dissout, avec une personne autre que son conjoint. L’Article 527 fixe la sanction d’adultère entre 20.000 BIF ( 11 USD )  à 100.000 BIF ( 55 USD ). L’ Article 529 explique que la poursuite ou la condamnation pour adultère ne peut avoir lieu que sur plainte du conjoint qui se prétend offensé. Le plaignant peut en tout état de cause, par le retrait de sa plainte, arrêter la procédure.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, Lundi 5 novembre 2018

Facebook Comments