Burundi: Un haut commissaire ONU visite le Président de la Cour Constitutionnelle

Share Button
M. ZEID RA'AD Al Hussein, haut-commissariat des Nations unie pour les Droits de l’homme en visite au BURUNDI, a fait une visite à la au Président de la Cour Constitutionnelle du Burundi,  M. Charles NDAGIJIMANA. ( image: rtnbbdi.bi)

M. ZEID RA’AD Al Hussein, haut-commissariat des Nations unie pour les Droits de l’homme en visite au BURUNDI, a fait une visite  au Président de la Cour Constitutionnelle du Burundi, M. Charles NDAGIJIMANA. ( image: rtnb )

A Bujumbura, ce lundi 13 avril 2015, M. ZEID RA’AD Al Hussein,  haut-commissaire des Nations Unies ONU pour les Droits de l’homme, a fait une visite à M. Charles NDAGIJIMANA, Président de la Cour Constitutionnelle du Burundi.  Il disait vouloir savoir si cette Cour était prête à jouer son rôle dans l’interprétation de la loi, au cas où elle serait saisie pour trancher au sujet d’un autre mandat du président actuel.
Après cette visite, les Barundi se sont interrogés sur la véritable intention de  la mission de ce monsieur des Droits de l’Homme…
Avait-il pour mission de venir mettre la pression sur l’appareil judiciaire burundaise et plus précisément sur le Président de la Cour Constitutionnelle du Burundi ?

En avril 2014, l’année du début des rumeurs sur les militants du CNDD-FDD Imbonerakure,  le Burundi avait dû expulser M. Paul Dobbie, un fonctionnaire du Bureau des Nations Unis au Burundi BNUB ( en lieu et place du Représentant Spécial et Chef du BNUB Monsieur ONANGA-ANYANGA  – https://clubbujumburanews.wordpress.com/2014/04/15/communique-du-gouvernement-sur-le-cable-confidentiel-du-bnub/ ) qui était à l’origine d’une rumeur , répandue à l’échelle internationale, accusant l’Etat du Burundi  de préparer un Génocide avec les jeunes militants du CNDD-FDD  Imbonerakure [ http://www.china.org.cn/world/Off_the_Wire/2014-04/18/content_32130396.htm ]. Aujourd’hui, c’est cette même rumeur qui a été réactivée par des politiciens et des média privés burundais, appartenant aux réseaux des enfants de l’ancienne Dictature des Bahima burundais (Micombero, Bagaza, et Buyoya),  qui fait fuir des Burundais de la province de KIRUNDO vers le Rwanda, dans des camps de réfugiés qui sont déjà aménagés par l’ONU.

M. ZEID RA'AD Al Hussein, haut-commissariat des Nations unie pour les Droits de l’homme en visite au BURUNDI, a fait une visite à la au Président de la Cour Constitutionnelle du Burundi,  M. Charles NDAGIJIMANA. ( image: rtnb )

Visite de M. ZEID RA’AD Al Hussein, haut-commissariat des Nations unie pour les Droits de l’homme  au BURUNDI, au Président de la Cour Constitutionnelle du Burundi, M. Charles NDAGIJIMANA. ( image: rtnb )

Le Burundi regrette cette intrusion dans les affaires internes des Barundi par des organismes étrangers comme l’ONU ou l’Union Européenne. Il s’agit purement et simplement de violations ou transgressions des Accords qui lient ces organisations au Burundi. Que fait  le Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale burundaise pour que ces derniers respectent leurs engagements avec les Barundi et surtout les institutions burundaises ? Actuellement, la France ( et les USA au Conseil de Sécurité de l’ONU )  est entrain de mener une diplomatie souterraine pour que les Hima burundais ( réseau de l’ancien dictateur BUYOYA et de M. Sinduhije Alexis ) puissent reprendre le Burundi en main ( soit, politiquement,  en instituant le consociationalisme [ http://burundi-agnews.org/le-politique/politique/?p=12877 ] ou, militairement, en déclenchant une guerre régionale ethnique ). Le dossier du 3ème mandat n’est qu’un des passages obligés. Ce monsieur  joue ainsi son rôle en souhaitant approcher le Président de la Cour Constitutionnelle du Burundi …
DAM, NY, AGNEWS, le mardi 14 avril 2015

Facebook Comments