Burundi : Réflexion sur la Loi de 2002 sur le statut d'avocat ( Photo : ABP 2017 )

Burundi : Réflexion sur la Loi de 2002 sur le statut d’avocat

Burundi : Réflexion sur la Loi de 2002  sur le statut d'avocat ( Photo : ABP  2017 )

Burundi : Réflexion sur la Loi de 2002 sur le statut d’avocat ( Photo : ABP 2017 )

JUSTICE – Atelier de réflexion et d’échanges sur la Loi N° 1/014 du 29 Novembre 2002 portant réforme du statut de la profession d’avocat.

A Bujumbura, EGO Hôtel, ce lundi 11 décembre 2017, Me Kiyuku Salvator, bâtonnier du Barreau de Bujumbura, a organisé un atelier de réflexion et d’échanges sur la Loi N° 1/014 du 29 Novembre 2002 portant réforme du statut de la profession d’avocat – http://www.burundilegis.com/bl-entrepreneur/avocat-statut.html .

Participent à cette rencontre de réflexion, certes des avocats, mais aussi des membres du gouvernement ( notamment du ministère burundais de la Justice), du Sénat, de l’Assemblée Nationale, et d’autres intervenants provenant des secteurs public et privé.

Au Burundi, la loi régissant le statut de la profession d’Avocat n’ayant pas été modifiée, depuis 15 ans, doit aujourd’hui faire face aux évolutions importantes ces 10 dernières années au niveau social, économique et politique. Par exemples, le développement des Technologies de l’Information et de la Communication TIC, la Mondialisation et l’intégration régionale ( East African Community (EAC) , Union Africaine (UA) etc ).

Les avocats font partis, dans la société burundaise traditionnelle, de la corporation TUTSI , dont la fonction de garantir une GESTION JUSTE dans la Société des BARUNDI. Il s’agit d’une des professions de CONFIANCE [5] liées à l’ETAT ( au ROYAUME, INGOMA ) , comme les guerriers, prêtres, médecins, savants, notables [ – comptable, conseiller du ROI ou du chef d’ETAT, etc ] , grosso-modo la classe des FONCTIONNAIRES DE L’ETAT .

DAM, NY, AGNEWS, le jeudi 21 décembre 2017

Facebook Comments