Burundi : Parricide à Rumonge - 20 ans de prison ferme ( Photo : abp 2017 )

Burundi : Parricide à Rumonge – 20 ans de prison ferme

Burundi : Parricide à Rumonge - 20 ans de prison ferme ( Photo : abp 2017 )

Burundi : Parricide à Rumonge – 20 ans de prison ferme ( Photo : abp 2017 )

JUSTICE – Parricide – Le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Rumonge prononce une condamnation de 20 ans de prison ferme.

A Rumonge, au Sud-Ouest du Burundi, mercredi 13 décembre 2017, le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Rumonge, en procès de flagrance, a condamné à 20 ans de prison ferme, M.  Ntiranyibagira Jean Claude, accusé d’avoir assassiné son père, M. Amdari Jean Bosco .

L’avocat de M. Ntiranyibagira, recherchant l’ homicide involontaire, avait présenté son client, étudiant en 2nde lettres modernes au Lycée communal de Kirundo en commune Bugarama à Rumonge, comme quelqu’un qui n’avait pas voulu assassiner son père. Pourtant les faits étant têtus, ce dernier avait frappé son père de coups à la tête, avec une machette, et l’a achevé avec un morceau de bois, explique le ministère public.

En Afrique, dès 2.700 avant notre ère, les textes des pyramides, notamment -Le livre de la Résurrection ou Bible des Noirs – (1), relève le fondement de la Justice africaine. Ce livre rappelle les 42 commandements qui permettent à l’individu africain d’être – Juste, Vrai, et vivre – en harmonie (2). Il est interdit de tuer car c’est un grand péché. Chez l’Africain, en particulier le Bantou, l’être Humain est perçu comme un être à double dimension. Il porte à la fois 1/ sa personne mais aussi 2/ ses ancêtres sur lui, tout cela en un seul individu -UMUNTU / ABANTOU-. Ainsi si vous tuez un individu, vous avez tué la personne mais ses ancêtres demeurent et vont vous hanter perpétuellement.

(1) OBENGA Théophile, Egyptologue africain. Les occidentaux appellent ce texte – Les livres des morts –

(2) Les 42 commandements de la Maat, qui donneront aussi, résumés, les 10 commandements de Moïse, dans la Thora, la Bible, et le Coran.

DAM, NY, AGNEWS, le jeudi 21 décembre 2017

Facebook Comments