Burundi: Le TGI de Ngozi juge une affaire de violence intrafamilliale

Share Button

A Ngozi, samedi 26 octobre 2013, le Tribunal de Grande Instance de NGOZI (TGI) a jugé l’affaire Lievin NDUWIMANA.

M. Lievin NDUWIMANA est accusé d’avoir assassiné sa belle-mère ( femme du second marriage de son père) Mme Noêla NDAYISHIMIYE, résidant en commune TANGARA à Ngozi.

Il existait un conflit foncier entre Mme Noêla  NDAYISHIMIYE et  M. Lievin NDUWIMANA. Jeudi 23 octobre 2013, M. Lievin NDUWIMANA a préféré passer à l’acte du -crime de sang –  malgré la tentative de ramener le calme de sa propre mère, Mme Languida NSENGIYUMVA.  
Le Tribunal de Grande Instance de NGOZI vient de  siéger  pour juger en flagrance le prévenu  M. Lievin NDUWIMANA accusé d’avoir assassiné sa belle-mère.  M. Lievin NDUWIMANA risque la perpétuité.

La notion de terre (  l’héritage de la terre, terre de ses ancêtres ) est un paramètre psychosocial important chez tous les Barundi.

Au Burundi, les conflits fonciers sont la cause de nombreux crimes de sang au sein des familles. Il faudrait réfléchir sur la mise en place de structure de médiation dans les communes et collines pour prévenir ce type de violence. En attendant, la Justice burundaise  tente de répondre à ce genre de crime avec la plus grande sévérité.

DAM, NY, AGNEWS, le 27 octobre 2013

Facebook Comments