Burundi-Justice: M. Léonce Ngendakumana face à la plainte du CNDD-FDD et de REMAFM

Share Button
M. Léonce Ngendakumana, Président du Frodebu

M. Léonce Ngendakumana, Président du Frodebu

A Bujumbura, ce lundi 21 avril 2014, le parquet  a reçu M. Léonce Ngendakumana, président du FRODEBU  ( Poids Electoral [pe] aux élections démocratiques de 2010 = 6,36%  ), à cause de 2 plaintes  déposées par le CNDD-FDD (formation politique membre de la coalition gouvernementale  [Pe]2010  de 64% )  et  la radio Rema FM.
M. Léonce Ngendakumana, à travers une lettre adressée le 6 février 2014 au secrétaire général de l’ONU, aurait accusé le parti CNDD-FDD de préparer un génocide et a comparé la radio Rema FM à la radio génocidaire  Radio Mille collines (RTLM) en 1994 au Rwanda.
Après six heures d’audition, le Substitut du Procureur de la République a exigé d’ici vendredi 25 avril 2014  au Président du FRODEDU    de fournir les preuves suite à son écrit.  M.Léonce Ngendakumana était accompagné de son avocat, Maître François NYAMOYA  qui est en même tant le secrétaire général du parti MSD ( [Pe]2010 de 4,75% ), organisation politique suspendue à cause de son comportement violent pour quatre mois depuis la fameuse manifestation interdite du 8 mars dernier. Le président du MSD est recherché par la justice burundaise…
Le parti CNDD-FDD a décidé, face au climat délétère, que tente de répandre dans le pays  certaines organisations politiques et de la société civile ( dites de l’opposition), à un an des prochains scrutins démocratiques de 2015,  qu’il allait poursuivre en justice tout propos accusateurs insultants,déplacés, sans preuves, et surtout remettant en cause la sécurité et la paix sociale existante en surfant sur des peurs utilisant la haine ethnique comme arme. C’est la façon pour le CNDD-FDD de montrer que désormais le Burundi est bien un  État de droit.
DAM, NY, AGNEWS, le 24 avril 2014

Facebook Comments