Burundi – Justice : La CNTB a conclu 1377 dossiers ce premier semestre 2014

Share Button
Mgr Sérapion Bambonanire au milieu ( Photo: iwacu-burundi.org )

Mgr Sérapion Bambonanire au milieu ( Photo: iwacu-burundi.org )

A Bujumbura, ce mercredi 30 juillet 2014, Monseigneur Sérapion Bambonanire, une des personnalités burundaises parmi les plus aimées par la population, Président de la Commission Nationale des Terres et autres Biens (CNTB),  a présenté  les activités réalisées par l’institution qu’il préside au cours du premier semestre de cette année 2014.
Pour cette période, ce sont 1377 dossiers conclus, concernant des citoyens Barundi  jadis réfugiés  qui avaient été spoliés de leur terre pendant le Génocide du Burundi. L’autre bonne nouvelle est que 3000 hectares de terres qui avaient été volés  par l’ancienne élite pendant la période dictatoriale ( Criminalisation socio-économique ), sont  en passe de retourner à l’Etat du Burundi.

Créée en 2006, la CNTB est une des institutions de justice transitionnelle qui a été mise en place au Burundi pour faire face aux exactions massives  ( le fameux Génocide-Régicide contre les Bahutu Barundi ) commises pendant les 40 années de règne sous la Dictature féroce et sanguinaire des Bahima burundais (Micombero, Bagaza, et Buyoya ). Jeudi 17 juillet 2014, une Cour Spéciale des Terres et autres Biens (CSTB) est venue s’adosser à la CNTB. Ce type d’instruments,tel la CNTB, CSTB, ou encore la CnVR (Commission nationale Vérité Réconciliation ) aujourd’hui en place , aident à établir les faits historiques dans la société burundaise et en même temps les responsabilités, afin de rendre justice et permettre la réconciliation entre les Burundais.

DAM, NY, AGNEWS, le 31 juillet 2014

Facebook Comments