Burundi-Justice : Comparution du président -à vie- de l’OLUCOME dans l’affaire Manirumva

Share Button
M. Gabriel Rufyiri , président à vie de l' OLUCOME, au Parquet general en Mairie de Bujumbura ( Photo: iwacu-burundi.org )

M. Gabriel Rufyiri , président à vie de l’ OLUCOME, au Parquet général en Mairie de Bujumbura ( Photo: iwacu-burundi.org )

A Bujumbura, ce jeudi 17 juillet 2014, M. Gabriel Rufyiri, président “à vie” de l’Observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économiques (OLUCOME) a comparu au Tribunal de Grande Instance (TGI ) de la Mairie de Bujumbura dans l’affaire Manirumva.

Pour détourner l’attention de ce dossier ou procès en cours dans l’affaire Manirumva,  le président  – à vie- de l’ OLUCOME, M. Gabriel Rufyiri, avait annoncé  dès ce mardi 15 juillet 2014,  qu’il allait effectuer seul une marche pacifique mercredi et entamer une grève de la faim à durée indéterminée pour lutter contre l’ enrichissement illicite de certains burundais. Apparemment, la Justice burundaise ne s’est pas laissée impressionnée …  Ce jeudi 17 juillet 2014, M. Gabriel Rufyiri  a du comparaître au TGI de Bujumbura.

Depuis l’année dernière en 2013, la justice burundaise, dans cette affaire Manirumva ,  a fait de nouvelles découvertes autour  de l’entourage  de M. Ernest Manirumva…
Une partie de cette piste est résumée dans l’article du fameux site d’investigation burundais Nyabusorongo.org :  Révélation troublante – La vérité sur l’assassinat d’Ernest Manirumva enfin dévoilée. [ http://www.nyabusorongo.org/spip.php?article97 ]
Dans une conférence de presse le 4 avril dernier (2014), le procureur général de la République, M. Valentin Bagorikunda, avait annoncé qu’il disposait des éléments de preuve contre le président de l’OLUCOME, M. Gabriel Rufyiri, dans l’assassinat de l’ancien vice président de l’OLUCOME, M. Ernest Manirumva.  Pour le procureur général, M. Gabriel Rufyiri aurait  trempé ( de forts soupçons )  dans l’assassinat de M. Ernest Manirumva.

Ce jeudi 17 juillet 2014, cette affaire Manirumva – Rufyiri  a été mise en délibérée.     Pour rappel, le mardi 22 mai 2012, le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Bujumbura avait prononcé la peine aux personnes accusées d’avoir trempé dans le meurtre de M. Ernest Manirumva.   4  des 8  principaux accusés étaient:  M. Hilaire Ndayizamba , M. Gabriel Nduwayo alias Sessé et  M. Salvator Rwasa. Tous avaient été condamnées à la prison à vie.   6 autres avaient été accusées par le ministère public de complicité  dans  l’assassinat et avaient reçu des condamnations  de 10 à 20 ans.

DAM, NY, AGNEWS, le 17 juillet 2014

Facebook Comments