Burundi: Génocide à Ntega Marangara contre les Barundi – Août 1988

Share Button
Photo du Génocide de Ntega Marangara au Burundi en 1988 ( Voir collection photo : http://ntega-marangara.populus.org/pix/5 )

Photo du Génocide de Ntega Marangara au Burundi en 1988 ( Voir collection photo : http://ntega-marangara.populus.org/pix/5 )

A Bujumbura, ce samedi 22 août 2015, alors que tous les yeux sont rivés vers les funérailles d’un Héros nationale – le Lt Général Feu Adolphe Nshimirimana -, AGnews a voulu se pencher sur les évènements d’aout 1988 à Ntega Marangara. C’était  il y a 25 ans jour pour jour …

Faisons un retour en arrière sur le Génocide-Régicide que les Barundi ont subit,  commis par le régime dictatorial des Bahima burundais …

Le Dictateur Pierre BUYOYA et le Génocide de NTEGA MARANGARA (1988)

Le Dictateur Pierre BUYOYA et le Génocide de NTEGA MARANGARA (1988)

En août 1988, il y a 28 ans le Burundi connaissait un massacre sans précédent : Ntega Marangara.  Près de 150 000 Barundi Bahutu avaient été massacrés subissant en quelques semaines la fougue du Dictateur Hima  Pierre Buyoya. Le gouvernement du Dictateur BUYOYA d’alors, dont  M. Cyprien Mbonimpa, admettaient  la mort de 5000 citoyens ou plus.

agnews_soldat_inconnu_burundaisAujourd’hui, en 2015, la Justice burundaise ne s’est toujours pas prononcée, et les victimes attendent toujours. Paradoxalement,  ce sont les enfants de cette dictature Hima, qui n’a jamais été jugée pour ses crimes ( donc jamais pardonné ) [ http://burundi-agnews.org/genocide.htm ou http://burundi-agnews.org/ccburundi.htm ou  http://burundi-agnews.org/agnews_refugees.htm  ],  qui, dans les Réseaux Sociaux et dans les articles de la presse Francophone ( AFP, RFI, le Monde, Jeune Afrique ) menacent actuellement l’Etat du Burundi d’un retour à la Guerre.  En effet, depuis mai 2015,  les Bahima burundais, avec l’aide de la Révolution de Couleur ( tentative de Changement de Régime ) organisée par les USA, la France et la Belgique,  ont tenté de reprendre le pouvoir depuis qu’ils en ont été évincés démocratiquement en 2005, après 10 ans d’une Guerre Civile meurtrière [ http://burundi-agnews.org/guerre_civile_burundaise_1993_2003.htm].  Le Dictateur Buyoya, sénateur à vie,  a fui au Rwanda suite à la tentative de Coup d’Etat militaire raté  par  ses hommes ( ses Généraux )  le mercredi 13 mai 2015.  Du côté des victimes Barundi du Génocide-Régicide, qui n’ont jamais encore pardonné les Bourreaux de leurs familles, faute de Justice ( car ils se sentent floués par le processus de Justice transitionnelle dans lequel la communauté internationale les a embarqué ),   cette perspective que donne d’eux-mêmes  les enfants de la Dictature Hima comme solution,  leur semble une proposition intéressante … 

bdi_burundi_dictateur_pierre_buyoya

Revenons un instant avec les journalistes qui couvraient ce génocide commis par le Dictateur  Hima Buyoya contre les Barundi en août 1988  dans les provinces de Ngozi et de Kirundo  …

Au Burundi, depuis 1965 et l’instauration de la République en 1966, jusqu’en  2003 ( fin de la guerre civile), les Barundi ont vécu un des régimes dictatoriaux des plus sanglants que le monde ait connu au 20 ème siècle. La dictature des Bahima Barundi (Micombero, Buyoya, et Bagaza) a fait plus de 4.5 millions de victimes parmi les Bahutu Barundi (dont des Batutsi et des Baganwa).

La rédaction d’AGnews a voulu, en même temps, se souvenir de ces milliers de victimes Barundi pour que l’on ne les oublie pas. Mais cet article est un hommage aussi au travail des journalistes qui, dans cette affaire du Génocide de NTEGA MARANGARA, ont montré la force de leur métier pour aider l’Humanité à ne pas oublier.

Le Burundi est un ancien vieux Royaume millénaire africain [ http://www.burundi-agnews.org/histoire_du_burundi.htm ].

DAM, NY, AGNEWS, le 22 août 2015

Facebook Comments