Photo : Amb. Albert SHINGIRO 2018

Burundi : Droit de l’Homme – Avancées significatives, Amb.SHINGIRO, ONU

Photo : Amb. Albert SHINGIRO 2018

Photo : Amb. Albert SHINGIRO 2018

DIPLOMATIE, ONU, DROIT DE L’HOMME – l’Ambassadeur SHINGIRO Albert : Le Burundi a réalisé des avancés significatives en matière des Droits de l’Homme et vient de passer son examen périodique universel le jeudi 18 janvier 2018 à Genève, en Suisse.

Photo : Amb. Albert SHINGIRO 2018

Photo : Amb. Albert SHINGIRO 2018

A New York, aux Nations Unis, ce lundi 29 janvier 2018, l’Ambassadeur SHINGIRO Albert, Représentant Permanent du Burundi auprès des Nations Unies, à l’occasion de la réunion de la configuration-Burundi de la Commission de Consolidation de la paix, a informé, dans son discours, que, “En matière des droits de l’homme, malgré les défis qui restent à relever dont la plupart sont communs à tous les pays à des degrés divers, le Burundi a enregistré des avancées significatives aussi bien au point de vue normatif qu’institutionnel depuis quelques années.
Ainsi, sur le plan normatif, différents textes de Lois ont été promulgués et nous pouvons sans être exhaustif citer entre autres ceux se rapportant au code de procédure pénale en vigueur; la réglementation des réunions publiques et manifestations publiques ; le code électoral ; la création de la Cour Spéciale des Terres et Autres Biens ; la répression de la traite des personnes et protection des victimes de la traite ; la protection des victimes, des témoins et d’autres personnes en situation de risque ; la prévention, protection des victimes et répression des violences basées sur le genre et enfin la loi régissant la presse et celle portant cadre organique des associations sans but lucratif.
Du point de vue institutionnel, le Burundi reste très engagé à la protection des droits humains à travers plusieurs mécanismes nationaux existants dont la Commission nationale Indépendante des droits de l’homme, la Commission vérité et réconciliation, l’observatoire national pour la prévention et l’éradication du Génocide, crime de guerre et crime contre l’humanité et le Conseil de l’Unité nationale et réconciliation qui viennent d’être créés, l’arsenal juridique national qui a aboli la peine de mort ainsi que les nombreuses conventions internationales ratifiées par l’Etat Burundais dont notamment le Protocole facultatif à la Convention contre la torture mais également la Convention relative aux Droits des personnes vivant avec handicap et son protocole facultatif.
A tout ce paquet s’ajoute l’examen périodique universel accepté par tous et qui vient de recevoir le rapport national résumant les progrès déjà réalisés et défis qui restent à relever en matière des droits de l’homme lors sa 29ème séance où le Burundi était au programme le 18 janvier 2018 à Genève. Lors de cette séance, le Burundi a bien accueilli les recommandations constructives des Etats membres et regretté quelques-unes qui souffrent encore de surdose de politisation, de sélectivité et de double standard“.

Le Burundi, ancien Royaume millénaire Africain —http://burundi-agnews.org/histoire_du_burundi.htm — est en paix depuis 2005 et a réussi à organiser 3 élections démocratiques consécutives ( 2005 ; 2010 ; et 2015 ).

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org , mercredi 31 janvier 2018

Facebook Comments