Burundi – Droit de l’Homme: 328 prisonniers burundais libérés.

Share Button
Grâce à l’initiative du Procureur général de la République du Burundi, cela fait désormais  4500  moins  328 … Bref,  il s’agit des chiffres de la population du monde carcérale burundais. Désormais  le Burundi, qui compte près de 8 millions d’habitants, ne détient  plus que près de 4000 prisonniers dans ses geôles… C’est à dire 0% de sa population. Le Burundi est exemplaire en la matière.
Le Burundi poursuit sa politique de désengorgement de ses maisons carcérales…   328 prisoniers burundais viennent d’être libérés par le procureur général de la République, M. Valentin Bagorikunda.  C’est la joie  parmi les familles dont sont issus les détenus.  Le procureur général de la République, M. Valentin BAGORIKUNDA précise que cette politique se déroule actuellement dans toutes les maisons de détention du Pays.  Il s’agit  des  prisonniers détenus pour délits mineurs.   

Depuis  la mise en place d’institutions démocratiques en 2005, avec l’arrivée au pouvoir de S.E. Nkurunziza Pierre (membre du parti politique CNDD/FDD), le Burundi fait office d’exemple dans le monde entier, en particuliers en Afrique, en matière de prisonniers.  De plus, il n’y a plus de prisonnier politique dans ce petit pays africain.
Le Burundi est un des pays de l’Afrique  qui enregistre  une avancée remarquée en matière des Droits de l’Homme. Il y a peu,avec la mise en place d’une Commission nationale Indépendante des Droits de l’Homme (CNIDH), les Nations Unis (ONU) ont décidé de mettre fin à la mission de l’Expert Indépendant des droits de l’homme au Burundi.  Le Chef de l’Etat, S.E. Pierre Nkurunziza, en est félicité de toute part.
DAM, NY, AGNEWS, le 11 octobre 2011.
Facebook Comments