Burundi: Demande de radiation de Me Isidore Rufyikiri de l’ordre des Avocats

Share Button

MeIRufyikiriA Bujumbura, la semaine dernière, Me Elie Niyongabo, Procureur Général auprès de la Cour d’appel de Bujumbura,  a  saisi le Conseil de l’ordre des avocats du Burundi pour demander simplement la radiation du Bâtonnier Me Isidore RUFYIKIRI.

Le Bâtonnier de l’Ordre des Avocats du Burundi, Me Isidore RUFYIKIRI,  aurait tenu des propos contraires au règlement du statut de la profession d’Avocat au Burundi, des  propos susceptibles de porter atteinte à la sûreté de l’Etat et à la paix publique, lors d’une conférence le 29 octobre dernier sur le projet de la révision de la Constitution.
Me Isidore RUFYIKIRI demande aux autorités judiciaires de bien vouloir séparer les propos tenus au nom du Conseil des avocats et ceux tenu  personnellement. Selon un passant interviewé dans les rues de Bujumbura par Agnews sur cette affaire,” Me Isidore RUFYIKIRI  est connu pour être un opposant politique farouche au pouvoir en place. Il mélange facilement la politique et son travail …”.

Les problèmes ne viennent pas tout seul, car d’autres affaires sont pendant à son égard. Premièrement, selon le très sérieux site d’investigation burundais « nyabusorongo.org » [1], Me Isidore Rufyikiri aurait détourné la bagatelle d’une somme avoisinant ou même dépassant les 25 Millions BIF (16000 USD)  du CEBAC (Centre Burundais d’Arbitrage et de Conciliation). Secondo, en 2011, il avait été emprisonné pour outrage à magistrat et à l’autorité publique. Et finalement,  le plus ennuyant pour de dernier, ce serait une autre affaire [2][3]… Pendant la guerre civile burundaise, au mois de mars 1997, Me Isidore Rufyikiri avait été arrêté dans une affaire de sûreté de l’État. Il s’agissait d’un projet de tentative d’assassinat du dictateur Pierre Buyoya et de la pose de mines, par le camp de proche de l’autre ancien dictateur  Jean-Baptiste Bagaza (Président du parti Parena)…

Cette demande du parquet général de Bujumbura est prise au sérieux. Elle est à l’analyse au Conseil de l’ordre des avocats du Burundi .

DAM, NY, AGNEWS, le 7 novembre 2013

Facebook Comments