M. Jean Baptiste BARIBONEKEZA, Président de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l'Homme (CNIDH) - Photo RTNB

Burundi : CNIDH – les fosses communes d’Amnesty International n’existent pas

Share Button
M. Jean Baptiste BARIBONEKEZA, Président de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l'Homme (CNIDH) - Photo RTNB

M. Jean Baptiste BARIBONEKEZA, Président de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme (CNIDH) – Photo RTNB

A Ngozi, ce jeudi 03 mars 2016, M. Jean Baptiste BARIBONEKEZA, Président de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme (CNIDH) [ http://www.cnidh.bi/ ], a démenti, en conférence de presse, les affirmations d’Amnesty International ( ONG Britannique des Droits de l’Homme  financé, tout comme ICG, HRW, le Monde Afrique, etc. par le philanthrope milliardaire américain – George Soros) qui, en présentant des photos satellites avec des soulignés ( Style autrefois Colin Powell qui affirmait à l’ONU  la présence des armes chimiques en Irak ), expliquait la présence de fosses communes au Burundi sans y avoir mis les pieds.

[ https://www.youtube.com/watch?v=-vIvE42I-3Y ]

La CNIDH a parcouru les photos satellites et le dossier d’Amnesty International en menant une enquête indépendante de terrain.
La constat est accablant pour Amnesty International car il n’y a pas de fosses communes aux endroits indiqués par l’ONG Britannique.
Les enquêtes de vérification effectuées par la CNIDH dans les provinces Karusi, Cankuzo, Gitega et dans les environs de Bujumbura, n’ont rien trouvé aux endroits indiqués. Seul la récente découverte par les forces de l’ordre burundaise d’une fosse commune à Mutakura ( non indiquée par le dossier d’Amnesty International ), où les terroristes ( manifestants anti-Nkurunziza ) jetaient les cadavres fruits de leurs basses œuvres, a pu être confirmé par la CNIDH.

Le Burundi a été victime d’une Révolution de Couleur ou d’une Tentative de renversement du pouvoir démocratique en place qui a raté, entre avril et mai 2015, organisée par les USA, la France,la Belgique, le Rwanda, et l’ancien dictateur Hima burundais Pierre BUYOYA.

DAM, NY, AGNEWS, le vendredi 4 Mars 2016

Facebook Comments