Muramvya : 5 lycéens délinquants accusés d'outrage à Chef de l'État en prison.

Burundi : Arrestation de 7 jeunes délinquants – gribouilleurs – au Lycée communal de Cankuzo

Share Button
Muramvya : 5 lycéens délinquants accusés d'outrage à Chef de l'État en prison.

Muramvya : 5 lycéens délinquants accusés d’outrage à Chef de l’État en prison.

Le Burundi, et les Africains en général, n’ont pas une même philosophie que les occidentaux

A Cankuzo, mardi 14 juin 2016 et mercredi le 15 juin 2016 ,  M. Léonard Sindayigaya,  procureur de la République à Cankuzo, a procédé à  la mise en détention préventive de 7 jeunes délinquants  de 8ème et 9ème année  du Lycée communal de Cankuzo pour avoir gribouillé la photo de S.E. Nkurunziza Pierre, le  très populaire Président africain du Burundi.

bdi_burundi_muramvya_2016_002Selon des sources anonymes proche de la Police judiciaire (OPJ) burundaise, la plupart de ces jeunes délinquants sont des enfants issus de familles de l’ancienne élite sous la dictature Hima (1) burundaise ( Micombero, Bagaza, Buyoya), manipulés depuis l’extérieur du pays (  en occident ou au Rwanda ).

Au Burundi, M. Albert Minani, psychologue et spécialiste en communication  de l’Université du Burundi, explique “la punition sévère” aux yeux des occidentaux qu’il y a derrière – la loi burundaise –  concernant le comportement de ces enfants ( issus de l’ancienne élite dictatorial Hima burundaise ) qui s’adonnent ces derniers jours à des gribouillis sur les photos du Président du Burundi, Président des Barundi.  Selon lui : ” Le Burundi, et les Africains en général, n’ont pas une même philosophie que les occidentaux … Chez les Africains et les Barundi en particulier, les aînés et les ancêtres comptent beaucoup… Touché à l’image du Président des Barundi est un sacrilège … Pour les Barundi,  ces enfants particuliers  insultent derrière leur geste toute la tradition et tous les anciens ( les ancêtres Barundi ).  Tandis qu’en occident, le regard y est peut-être différent, bien que là-bas aussi on aime pas  beaucoup ce type de comportement ... “.

M. Minani termine : ” Sur les média occidentaux, actuellement, les ennemis du Burundi ( les USA, la France, la Belgique, le Rwanda, et le réseau civil-politique-militaire de l’ancien dictateur Hima burundais Pierre Buyoya  ) mènent une campagne pour faire détester le Burundi.  Par exemples, ils veulent faire croire ( alors que c’est faux ) que les Barundi :   tuent les albinos ;  emprisonnent de jeunes enfants innocents  ; vendent leurs filles aux Arabes pour l’esclavage ; ne respectent pas les droits de l’Homme etc.  L’idée avant tout est de gagner le soutien des opinions occidentaux et africains pour pouvoir accepter qu’il faut changer le régime en place au Burundi. On l’a vue depuis quelques temps des millions d’USD ( Dollars ) sont versés à travers des Fondations ( “Shalom” – Mme Maggy, “Pour la Paix et la Démocratie” – du Dictateur Buyoya, etc. ) dont l’objectif est de coordonner une guerre au KIVU en RDC Congo,  à partir de KIGALI, et en même temps permettre d’attaquer le Burundi en y changeant le régime.   Toute cette campagne de diabolisation du Burundi  cache les préparatifs …   Les élections congolaises ( RDC Congo ) qui se profilent  vont permettre à ceux qui ont échoué à changer le régime au Burundi en 2015 d’avoir une seconde chance … Mais cette campagne de diabolisation aussi sur le Burundi  permet d’essayer de convaincre la CPI de mettre le paquet contre le Burundi. Ils attendent le rapport de M. Zeid Al Hussein du Comité des Droits de l’Homme à l’Onu dès fin juin 2016, qui devrait en toute vraisemblance leur apporter un soutien d’ordre politique qu’ils exploiteront pour mener à bien leurs objectif… “.

(1)  http://burundi-agnews.org/afrique/burundi-hima-muhima-bahima-et-le-hamitisme/

DAM, NY, AGNEWS, le mercredi 29 juin 2016

Facebook Comments