Burundi: 50 000 Barundi contre une négociation forcée avec les putschistes de 2015 ( Photo : LIGUE IZERE NTIWIHEBURE - 2017 )

Burundi: 50 000 Barundi contre une négociation forcée avec les putschistes de 2015

Share Button
Burundi: 50 000 Barundi contre une négociation forcée avec les putschistes de 2015 ( Photo : LIGUE IZERE NTIWIHEBURE - 2017 )

Burundi: 50 000 Barundi contre une négociation forcée avec les putschistes de 2015 ( Photo : LIGUE IZERE NTIWIHEBURE – 2017 )

La société civile burundaise mobilise 50 000 Barundi dans une marche pacifique à Bujumbura contre l’IMPERIALISME OCCIDENTALE  qui se dégage au Dialogue InterBurundais à ARUSHA …

Burundi: 50 000 Barundi contre une négociation forcée avec les putschistes de 2015 ( Photo : LIGUE IZERE NTIWIHEBURE - 2017 )

Burundi: 50 000 Barundi contre une négociation forcée avec les putschistes de 2015 ( Photo : LIGUE IZERE NTIWIHEBURE – 2017 )

A Bujumbura, ce samedi 18 février 2017, un collectif de 11 organisations de la société civile du Burundi ( PISC Burundi ; LIGUE IZERE NTIWIHEBURE ; AJAP ; A.B.A ; ONELOP Burundi ;  AEEDH ; CAPES + ;  SOCIC ;  ACOPA Burundi ; INATRASO ;  MAC – Ministère Africain de Compassion ) , a organisé une marche manifestation pacifique monstre contre la participation des putschistes du mercredi 13 mai 2015, dans  le dialogue inter-burundais externe qui se déroulait , du jeudi 16 février 2017 au samedi 18 février 2017 à Arusha, suite à l’appel  de Mzee Mkapa et Mzee Museveni, médiateurs  pour l’Occident de ce qu’ils appellent – la Crise Burundaise – , car ils ( l’occident ) a coupé ses aides bilatéraux au Burundi.

Burundi: 50 000 Barundi contre une négociation forcée avec les putschistes de 2015 ( Photo : LIGUE IZERE NTIWIHEBURE - 2017 )

Burundi: 50 000 Barundi contre une négociation forcée avec les putschistes de 2015 ( Photo : LIGUE IZERE NTIWIHEBURE – 2017 )

Près de 50 000 Barundi ont défilé dans les rues de Bujumbura, la capitale burundaise, pour protester  contre cette malhonnêté occidentale à vouloir toujours s’ingérer dans les affaires d’un Etat Souverain africain – le Burundi – par l’intermédiaire de tiers africains et surtout de souhaiter imposer aux Barundi, leurs hommes de main burundais dans les institutions burundaises pour pouvoir à tout moment déstabiliser le Burundi.
Sur les banderoles on trouvait une liste des gens qui déstabilisent le Burundi et qui doivent être arrêtées dont M. SINDUHIJE Alexis ( un espion américain ), M. Pacifique NININAHAZWE ( membre du Réseau SOROS au Burundi -cfr. Révolution de Couleur -,  espion américain ) , M. Pierre Buyoya ( ex – dictateur HIMA burundais , membre du réseau français de la FRANCE AFRIQUE, espion français, et pourfendeur de l’empire HIMA dans la Région des Grands lacs africains ), et d’autres membres du CNARED ( une association ASBL BELGE – espions belges ).
Les manifestants ont rappelé que l’amendement de la Constitution burundaise de mars 2005 incombe aux BARUNDI et non à cette médiation occidentale interposée dans les affaires africaines.

Burundi: 50 000 Barundi contre une négociation forcée avec les putschistes de 2015 ( Photo : LIGUE IZERE NTIWIHEBURE - 2017 )

Burundi: 50 000 Barundi contre une négociation forcée avec les putschistes de 2015 ( Photo : LIGUE IZERE NTIWIHEBURE – 2017 )

Le Burundi a connu en 2015 une Révolution de Couleur ou une Tentative de Changement de Régime, ratée, organisée par les USA ( administration OBAMA + Réseau SOROS ), le France ( Réseau FRANCE AFRIQUE ) , la Belgique ( Reseau LIBERAL BELGE autour du député européen M. LOUIS MICHEL ) ; le RWANDA ( Le Réseau KAGAME lié à l’annexion de l’Est de la RDC CONGO – Cfr. DAVOS + Cfr Empire HIMA région des Grands Lacs ) ; et du Réseau Burundais de l’ex-Dictateur HIMA Burundais BUYOYA Pierre ( Cfr. Remplacer IGOMA Y’UBURUNDI par INGOMA YA RUHINDA et – Cfr Empire HIMA région des Grands Lacs  ).
Depuis l’echec de 2015, ces pays et réseaux ont engagé le Burundi dans une GUERRE HUMANITAIRE [ http://burundi-agnews.org/guerre-humanitaire/ ]. Aujourd’hui, ils accusent les BARUNDI ( INGOMA Y’UBURUNDI ) de génocidaires … Leur souhait est de faire un COUP D’ETAT HUMANITAIRE en poursuivant à la CPI ( Cour Pénale Internationale ) tous les membres importants ( politiciens, militaires,et policiers ) de l’ETAT Démocratique du BURUNDI.

DAM, NY, AGNEWS – http://burundi-agnews.org , le lundi 20 février 2017

Facebook Comments