Burundi: 5 individus incarcérés pour coups et blessures à Kirundo

Share Button

bdi_tribunauxgi_burundiDésormais la justice de tous les jours fonctionnent au Burundi …

Lundi de la semaine dernière, à Kirundo, M. Déo Ndayizeye, enseignant au collège communal de Mugendo,  a déposé plainte auprès du Procureur de la République en province de KIRUNDO (Nord du Burundi)  contre  5 personnes pour l’avoir roué de coups.

Le jour qui suit, sur mandat d’arrêt du procureur Me Abel Bibonimana,   M. Philippe Ngabonziza, M. Félix, M. Jean Marie Mugumyankiko, M. Dieudonné Ntwaza , et M. Séverin Nkurunziza, ont été mis en garde à vue.

Au mois de janvier, les 5 individus  avaient, selon l’accusation, infligés des coups qui avaient occasionné des blessures volontaires au plaignant (qui est la victime -M.Déo Ndayizeye- ).

Depuis Mercredi dernier, les 5 individus sont incarcérés aux cachots du Parquet de Kirundo, en commune Ntega, en attendant un jugement du Tribunal de Grande Instance (TGI) de Kirundo, suite à une éventuelle recevabilité de la plainte par le procureur Me Abel Bibonimana.

Il existe au Burundi 17 Tribunaux de Grande Instance (TGI). Ces TGI se situaient dans chaque province administrative du Burundi, de même qu’en mairie de Bujumbura.  Tous les TGI sont établis dans les chefs lieux de province (excepté le TGI de Bujumbura en commune de Kabezi et le TGI de Bujumbura Mairie à à Rohero) et leur ressort couvre chaque fois toute l’étendue de leur province administrative respective.

DAM, NY, AGNEWS, le 16 mai 2013

Facebook Comments