Burundi: 20 ans après l’attentat du 6 avril et le Génocide Rwandais

Share Button
Dépôt de gerbes de fleurs sur la tombe de feu Cyprien Ntaryamira et de ses deux proches collaborateurs disparus le 6 avril 1994.

Dépôt de gerbes de fleurs sur la tombe de feu Cyprien Ntaryamira et de ses deux proches collaborateurs disparus le 6 avril 1994. ( Photo : PPBDI.COM )

A Bujumbura, ce lundi 07 avril 2014, S.E. le très populaire Président africain du Burundi,S.E. Pierre Nkurunziza participait, à la commémoration du 20è anniversaire de la mort du Président Cyprien Ntaryamira, aux côtés de membres des familles de défunts burundais morts lors de l’attentat de l’avion présidentiel rwandais le 6 avril 1994. C’était aussi le moment de se souvenir de tous ceux qui avaient été victimes de cet acte terroriste dont les centaines de milliers de réfugiés burundais qui étaient au Rwanda et qui, bon nombres ont péri en tentant de retourner précipitamment au Burundi …

Les familles Hutu burundaises  fuyant le Burundi  à la frontière Rwandaise en octobre 1993  (Photo AP / 27-10-1993).

Pour rappel, nous sommes en avril 1994, alors que l’avion présidentiel rwandais amorce son atterrissage à l’aéroport international de Kanombe, il est touché par un missile sol-air au-dessus de Kigali. Les 2 présidents Rwandais (Juvénal HAVYARIMANA ) et Burundais  ( Cyprien NTARYAMIRA )  meurent sur le coup, en compagnie d’un équipage militaire français, d’une délégation rwandaise et  burundaise dont les ministres burundais M.Cyriaque SIMBIZI, M. Bernard CIZA,et (de quelques autres notamment des directeurs administratifs…).
Après cet attentat, 240.000  réfugiés burundais au Rwanda, encadrés et sous responsabilité du Haut Commissariat aux Réfugiés UNHCR,  avaient pris peur et s’étaient enfui vers le sud du Rwanda, comme le précisait Mme Bea Vanhove, porte parole de la Croix Rouge qui s’occupait des camps de réfugiés de Burundais.  Il faut rappeler que dès octobre 1993, face au retour au pouvoir de la Dictature militaire Hima au Burundi (Buyoya et Bagaza), 600.000 Burundais avaient trouvé refuge au Rwanda voisin.
La mort de tous ces burundais dans,et après, l’attentat de l’avion du Président du Rwanda en avril 1994, élément déclencheur du Génocide Rwandais, n’a pas encore été élucidée. Pourtant, les responsables de cet événement tragique  sont connus. Seulement, la géopolitique régionale du moment demande une certaine retenue au détriment de la Justice …
A la sortie de cette commémoration nationale, on pouvait voir des visages sombres… La tristesse demeure toujours !   
DAM,NY,AGNEWS, le 8 avril 2014

Facebook Comments