Burundi: 18ème anniversaire des massacres du marché de KIVYUKA à Bubanza

Share Button
image : Telerenaissance.bi

image : Telerenaissance.bi

A Bubanza, ce samedi 3 mai 2014, les “Bahutu” Barundi  de la localité de KIVYUKA en commune de Musigati  ont commémoré leurs défunts en ce 18ème anniversaire d’un des massacres qui aura marqué,pendant la guerre civile burundaise, par son nombre impressionnant de victimes.    Ce sont les membres de l’association des Rescapés des massacres du marché de KIVYUKA qui ont pris cette initiative. Ils souhaiteraient pouvoir traduire en justice les responsables de ce massacre sans nom.


Le vendredi 3 mai 1996, les militaires  des  Forces Armées Burundaises (FAB, armée des régimes de la Dictature des Bahima burundais )  prennent  positions à hauteur du marché de KIVYUKA  encadrés par l’administrateur de Musigati d’alors, M. Gratien Ruriryanino.  Ils ouvrent le feu sur des citoyens Bahutu Barundi rassemblés au marché. Près de 1200 Bahutu Barundi seront exécutés par cette machine institutionnelle qu’était l’armée FAB  et cela sans piété … Après quelques instants, plus de 1200 cadavres !
Ils seront enterrées à la va vite  dans des fosses communes,éparpillés dans les 4 collines de Munanira, de Kiziba, de Gashinge et de Busige. Ce massacre de Kivyuka fut le 2ème plus grand massacre (Génocide) commis en 1996 en termes de morts après celui de Kiganda qui a fait près de 1300 morts parmi les Bahutu Barundi.  A Kivyuka, certaines familles n’ont toujours pas trouvé la dépouille de leur défunt respectif… Plus de 900 corps ont jusqu’aujourd’hui  déjà été répertoriés.

    

La dictature militaire des Bahima burundais (Micombero, Bagaza, Buyoya) a fait au Burundi plus de 4,5 Millions de victimes Bahutu Barundi en près de 40 ans de règne. Fin avril 2014, enfin, une Commission nationale Vérité Réconciliation CnVR, a été voté au Parlement du Burundi.  Cette loi de la commission CnVR, une fois promulguée par le Président du Burundi, permettra aux Barundi de pouvoir enfin ouvrir les yeux sur les crimes commis sous l’une des Dictatures qui aura été parmi les plus criminelles et les plus féroces du 20ème siècle.

DAM, NY, AGNEWS, le 5 mai 2014

Facebook Comments