Burundi/Elections 2015:Instrumentalisation politique de la distribution des cartes d'identité

Share Button
( Photo: igihe.bi )

( Photo: igihe.bi )

A Bujumbura, ce lundi 8 décembre 2014, M. Edouard Nduwimana, ministre de l’intérieur du Burundi, a demandé à l’opposition politique ( y compris l’Eglise Catholique, connue pour ses convictions politiques proches du FRODEBU ou de l’UPRONA, et opposée au parti CNDD-FDD étiqueté à tord  de Protestant ou  de Musulman ) d’arrêter de politiser  la distribution des cartes d’identité aux Barundi, qui souhaitent participer aux prochaines élections de 2015, comme le prévoit la CENI. Il s’agit d’une activité étatique ou administrative nécessaire, et non  politique.

L’opposition dénonce des cartes d’identités non conformes. C’est à dire où la photo et le nom sont bien ceux de la personne qui la présente mais où le cachet administratif manque.
Le Ministre de l’intérieur a tiré les oreilles de certains administrateurs communaux en leur rappelant à l’ordre.
Quant au président de la CENI Commission Electorale Nationale Indépendante, il a demandé  aux observateurs, dans les bureaux d’inscriptions à l’enrôlement pour les élections de 2015,  qui tombent sur de type de documents administratifs incomplets de les mentionner dans leurs rapports en indiquant le nombre, le lieu, ainsi que les concernés, pour permettre la vérification chiffrée par la suite.
Le parti anarchiste du MSD et la société civile burundaise proche de l’UPRONA ( Forsc, focode, olucome, cosome, iteka etc) et du FRODEBU ou ADC IKIBIRI ( Aprodh ) sont soupçonnés d’imprimer de fausses cartes d’identités  en vue de les exposer à leurs média privés ( RPA , ISANGANIRO, BONESHA, TELERENAISSANCE, IWACU-BURUNDI.ORG  ) en dénonçant de soi-disant fraudes massives imaginaires, en  accusant le parti CNDD-FDD ( 1er formation politique du pays aux élections de 2010 )… Depuis le début du processus préparatoire de ces élections 2015, il n’arrive pas une semaine où l’inspiration de ces derniers ne déborde. Ils espèrent que ces 3ème scrutins successifs depuis 2005 n’aient pas lieu.  Du côté du CNDD-FDD,  le parti  envisage de traduire en justice ces cas bien précis …  Selon le Ministre,   2 personnes, proches de l’opposition,  ont été surpris en possession de plus 80 cartes d’identités dans l’après-midi de vendredi dernier ( 5 décembre 2014) dans la commune urbaine de Musaga. L’objectif était de se faire médiatiser et de crier haro haro il y a fraude au Burundi.  Ce lundi 8 décembre 2014, ce sont carrément des militants anarchistes du MSD qui se sont transformé en justicier  pour annoncer  à travers leur média qu’ils avaient saisi de fausses  cartes d’identités  à l’école primaire Kinanira3 dans la capitale Bujumbura, appelant la CENI d’interrompre l’enrôlement des électeurs …

Le Burundi organise des élections démocratiques en 2015. Ainsi, ce sont près de 4,2 Millions de citoyens Burundais qui sont appelés à aller aux urnes. Grâce  au critère  d’obligation d’avoir une carte d’identité pour aller s’inscrire comme électeur pour ces prochaines élections 2015, le Ministère de l’intérieur du Burundi est entrain de réussir un des plus grands challenges du pays qui consistent à munir tous les Burundais d’une carte d’identité. Car, jusqu’aujourd’hui, une très grande majorité de Burundais n’en avaient pas. Par tradition, on sait que l’on est burundais en identifiant sa colline d’origine ( ou zone), sa commune et sa province. La carte d’identité change cette donne sociologique.  Il s’agit d’une des plus grandes réussites de l’administration burundaise ces dernières années. Ceci est un des bienfaits des élections en Afrique…

DAM, NY, AGNEWS, le mardi 9 décembre 2014

Facebook Comments