Burundi: Sensibilisation des magistrats contre la corruption

Share Button

justice_imagesEn province de Rutana, ce 16 décembre 2013, le président du Tribunal de Grande Instance (TGI)  de Rutana, M. Alexis Kabura, a mis en garde lors d’une réunion avec les juges et greffiers des tribunaux de résidence locaux,  contre la pratique de la corruption.

M. Alexis Kabura a averti que des sanctions très graves  toucheront celui qui sera attrapé en train d’exiger de l’argent à un citoyen justiciable. Le magistrat sera puni de manière exemplairement…
M. Kabura leur a donné l’exemple du mois dernier, où un juge au tribunal de résidence de Bukemba, M. Claver Nijimbere, avait été attrapé en flagrant délit de corruption par le commissaire de la Cour anti- corruption de Gitega, M. Moïse Butoyi.  M. Claver Nijimbere passe de très mauvais moment actuellement …
Lors des états généraux sur la Justice burundaise au mois d’août 2013,  il a été remarqué que 75% de la haute magistrature  est composé d’individus qui officiaient déjà sous la Dictature.  Apparemment les pratiques d’hier, malheureusement, demeurent …
Certains juges et greffiers exigent des justiciables des frais de transport que l’on surnomme « inderuzo » pour parer à leurs problèmes de déplacement, ou encore un pot- de- vin  pour un jugement non encore prononcé …
M. Alexis Kabura rappelle que toutes ces pratiques sont interdites par la loi, car il s’agit ni plus ni moins que de corruption.
Désormais c’est la tolérance zéro a t’il martelé !  M. Alexis Kabura  a dit qu’il informera tous les chefs de collines de sensibiliser la population à ne plus donner de l’argent et à dénoncer  tout juge corrompu.

DAM, NY, AGNEWS, le 16 décembre 2013

Facebook Comments