Burundi : Rapport semestriel de la CNDI - Révisions institutionnelle et des lois organisant la société ( Photo : CNDI 2016 )

Burundi : Le rapport de la CNDI demande de changer la Constitution

Share Button
Burundi : Rapport semestriel de la CNDI - Révisions institutionnelle et des lois organisant la société ( Photo : CNDI 2016 )

Mgr NZOYISABA ( Photo : CNDI 2016 )

Le rapport de la Commission Nationale des Dialogues Interburundais (CNDI) demande de changer la Constitution

A Bujumbura, ce vendredi 12 mai 2017, Mgr  Nzoyisaba Justin,  Président de la Commission Nationale des Dialogues Interburundais (CNDI) a présenté, à S.E. Nkurunziza Pierre, le très populaire Président africain du Burundi [ http://burundi-agnews.org/tdc/ ; http://burundi-agnews.org/inaugurations/ ], le rapport des activités du CNDI réalisées  depuis sa mise en place en 2015.

Le rapport de la CNDI contient des doléances émises par la population burundaise au cours des dialogues interburundais, organisés au niveau provincial (18 province ), communal ( 119 communes ) mais aussi avec tous les acteurs de la société burundaise ( politique , société civile, média etc. ). Les propositions majeurs qui ressortent des consultations réalisées concernent la nécessité d’amender la constitution pour actualiser et améliorer certaines dispositions de l’actuelle constitution.

Au Burundi, la nécessité du dialogue interburundais a été émise, par pression extérieur,  suite à la REVOLUTION COLOREE DE 2015, où les USA ( OBAMA + RESEAU SOROS ), la FRANCE ( HOLLANDE ), la BELGIQUE ( MICHEL ), le RWANDA ( KAGAME ), et le RESEAU DE L’ANCIEN DICTATEUR HIMA BUYOYA PIERRE,   ont tenté un Coup d’Etat militaire au BURUNDI le mercredi 13 mai 2015.
D’un point de vue GEOPOLITIQUE, le Burundi subit les conséquences de la GUERRE que mène l’OCCIDENT contre la CHINE dans la REGION DES GRANDS LACS AFRICAINS.

Le Burundi est un ancien vieux Royaume millénaire africain -Ingoma y’Uburundi – [ http://burundi-agnews.org/histoire_du_burundi.htm ].
Ce qui ressort de ce dialogue CNDI est que les BARUNDI veulent modifier leur CONSTITUTION. Pourquoi  ?  Traditionnellement dans la culture des BARUNDI, pour créer un ESPACE HABITABLE, un ETAT ( un ROYAUME, un EMPIRE, etc. ), c’est le TAMBOUR ( INGOMA )  qui est l’instrument qui crée l’ESPACE, l’UNIVERS DES BARUNDI : le BURUNDI.  On dira INGOMA Y’UBURUNDI : le ROYAUME (L’ESPACE) DU BURUNDI ou DES BARUNDI.  Chaque citoyen parmi les BARUNDI sera alors détenteur d’une parcelle de cet ESPACE ou de cet ETAT. Cette parcelle ITONGO sera le certificat d’identité  ou d’appartenance au BURUNDI ou à la communauté des BARUNDI. Elle sera une propriété familiale léguée comme héritage dans la famille ( souvent de PERE en FILS). Les FAMILLES BARUNDI (  IMIRYANGO : les CLANS ),qui possèdent ensemble le plus de TERRITOIRE ( un ensemble cumulé d’ITONGO )  au BURUNDI, se mettront ensemble, représentées par le CHEF DE CLAN,  pour confectionner leur alliance de gouvernance  – leur CONSTITUTION  sur le BURUNDI – (  leur CODE ÉSOTÉRIQUE ) .
Cette démocratie des BARUNDI, liée à la possession des TERRES du BURUNDI-, est calquée sur la vérité de l’UNIVERS. L’énergie NOIRE et la matière NOIRE possèdent une grande partie de l’UNIVERS, et lorsque la lumière du SOLEIL disparaît ( la NUIT ), elles le font savoir. C’est la couleur NOIRE qui doit dire. Ainsi ce sont les propriétaires d’une majorité d’itongo au Burundi, c’est à dire les CLANS MAJORITAIRES au Burundi, qui doivent dire …

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le dimanche 14 mai 2017

Facebook Comments