Burundi – dialogue interburundais : Mwaro / Nyabihanga – la mise en place de septennat ( 7ans ) - ( Photo : CNDI 2016 )

Burundi – dialogue interburundais : Mwaro / Nyabihanga – la mise en place d’un septennat 7ans

Share Button
Burundi – dialogue interburundais : Mwaro / Nyabihanga – la mise en place de septennat ( 7ans ) - ( Photo : CNDI 2016 )

Burundi – dialogue interburundais : Mwaro / Nyabihanga – la mise en place de septennat ( 7ans ) – ( Photo : CNDI 2016 )

A Mwaro, en commune Nyabihanga, ce mardi 11 octobre  2016, les membres de la Commission Nationale de Dialogue Interburundais (CNDI)  ont été reçu par M. Adrien Ntunzwenimana, administrateur de la commune Nyabihanga, dans le cadre d’une journée du dialogue interburundais à l’intention des citoyens de cette localité.

Burundi – dialogue interburundais : Mwaro / Nyabihanga – la mise en place de septennat ( 7ans ) - ( Photo : Jaguar Aymar 2016 )

Burundi – dialogue interburundais : Mwaro / Nyabihanga – la mise en place de septennat ( 7ans ) – ( Photo : Jaguar Aymar 2016 )

M. Adrien Ntunzwenimana avait rassemblé près de 500 de citoyens de Nyabihanga  venus échanger sur l’évolution du Burundi ces 56 dernières années.
Une minute de Silence a été exigé avant de commencer,  en hommage du feu SE Ndadaye Malchior, qui était natif de cette commune …

Puis, pour débuter, l’Abbé Pascal Niyonkuru, membre de la CNDI, a planté le décor : “… Le constat est que de 1961 à 2015, les élections ont été caractérisées par l’insécurité et des perturbations notoires. La plupart des leaders comme le prince Louis Rwagasore, Pierre Ngendandumwe, Melchior Ndadaye ( qui était originaire de cette localité ) et d’autres ont été assassinés. La grande question qui se pose ici est de savoir s’il se produira toujours de l’insécurité chaque fois qu’il y aura des élections au Burundi … “.  Ainsi l’abbé Niyonkuru a ouvert le dialogue interburundais en commune Nyabihanga.

Voici les grandes lignes de ce qui en ressort, c’est à dire ce que veulent les habitants de la commune  Nyabihanga    :

– la demande que ceux qui ont assassiné Feu Ndadaye Melchior soient arrêtés et traduits en justice ( “Quand Ndadaye a été assassiné, avait-il brigué un 3è mandat ?);
– la formation patriotique et l’éducation civique des jeunes ;
– la demande que la constitution soit traduite en KIRUNDI et vulgarisée ;
– la demande que tous ceux qui ont endeuillé le Burundi soient traduits en justice ;
– l’indépendance la magistrature et le respect de la constitution ;
– la lutte contre le chômage ;
– la Limitation des naissances ;
– la lutte contre la polygamie ;
– le retrait des ex Présidents au Sénat ;
– Une loi régissant les démobilisés au Burundi;
– l’organisation d’un Dialogue inter politiciens, chaque fois avant les élections ;
– la Révision des lois sur les taxes pour aider les commerçants;
– la multiplication des Travaux de Développement Communautaire TDC ;
– le retrait du système de listes bloqués ;
– la mise en place de septennat ( 7ans ) et non de quinquennat ( 5 ans ) ;
– Etc.

Au Burundi, après le tour des provinces, des partis politiques et d’autres groupes organisés, le dialogue interburundais est actuellement organisé dans les 119 communes du pays…

DAM, NY, AGNEWS, le mardi 11 octobre 2016

Facebook Comments