Burundi – dialogue interburundais : Bubanza / Gihanga – Remplacer l’Accord d’Arusha par le rapport du dialogue interburundais ( Photo : ppbdi.com 26/08/2016 )

Burundi – dialogue interburundais : Bubanza / Gihanga – Remplacer l’Accord d’Arusha par le rapport du dialogue interburundais

Share Button
Burundi – dialogue interburundais : Bubanza / Gihanga – Remplacer l’Accord d’Arusha par le rapport du dialogue interburundais ( Photo : ppbdi.com 26/08/2016 )

Burundi – dialogue interburundais : Bubanza / Gihanga – Remplacer l’Accord d’Arusha par le rapport du dialogue interburundais ( Photo : ppbdi.com 26/08/2016 )

En commune Gihanga , ce vendredi 26 août 2016, M.Festus Ntanyungu,  secrétaire exécutif de la Commission Nationale de Dialogue Interburundais (CNDI), a été reçu par  M. Léopold Ndayisaba, administrateur de la commune Gihanga , dans le cadre d’une journée du dialogue interburundais à l’intention des citoyens de cette localité.

M. Léopold Ndayisaba avait rassemblé plus de 500 de citoyens de Gihanga   venus échanger sur l’évolution du Burundi ces 56 dernières années …

Pour débuter, M. Festus Ntanyungu a planté le décor : “… Le constat est que de 1961 à 2015, les élections ont été caractérisées par l’insécurité et des perturbations notoires. La plupart des leaders comme le prince Louis Rwagasore, Pierre Ngendandumwe, Melchior Ndadaye et d’autres ont été assassinés. La grande question qui se pose ici est de savoir s’il se produira toujours de l’insécurité chaque fois qu’il y aura des élections au Burundi … “.  Ainsi M. Festus Ntanyungu a ouvert le dialogue interburundais en commune  Gihanga  .

Voici les grandes lignes de ce qui en ressort, c’est à dire ce que veulent les habitants de la commune  Gihanga    :

–  Réviser la Constitution de la République du Burundi en ce qui concerne surtout les mandats du président de la République et les membres à vie du Sénat;
–  Remplacer l’Accord d’Arusha par le rapport du dialogue interburundais;
– Privilégier le rapport du dialogue interburundais intérieur à celui  qui pourraient se dérouler en dehors du pays;
– Mettre en place un fonds chargé des élections pour contourner les aides extérieures ;
– Réviser la loi électorale ;
– Supprimer les petits partis politiques ( mettre en place des scrutins majoritaires au lieu des proportionnelles );
– Punir judiciairement les criminels qui ont endeuillé le pays ;
– Lutter contre le chômage ;
– Interdire à la société civile dont les confessions religieuses de ne plus se mêler de la politique ;
– Interdire des postes de responsabilité à ceux qui ont une double nationalité ;
– Revenir sur la peine de mort pour sanctionner ceux qui ont tué;
– Organiser des formations patriotiques pour les politiciens ;
– Continuer à tendre vers une indépendance de la magistrature ;
– etc.

Au Burundi, après le tour des provinces, des partis politiques et d’autres groupes organisés, le dialogue interburundais est actuellement organisé dans les 119 communes du pays. Les membres de la CNDI  étaient en mission en province de Bubanza cette semaine et se devaient de parcourir les 5 communes de cette circonscription ( Bubanza, Gihanga, Mpanda; Musigati;  et Rugazi ) entre jeudi 25 août 2016  et vendredi 26 août 2016.

DAM, NY,AGNEWS, le mardi 30 août 2016

Facebook Comments