Burundi: Les catholiques de Gitega fêtent 88 ans du Petit Séminaire de Mugera

Share Button
Le Petit Séminaire de Mugera  (GITAGA)

Le Petit Séminaire de Mugera (GITEGA)

A Gitega ( province au centre du Burundi), ce mardi 11 février 2014,  certains catholiques burundais ont fêté comme tous les ans, l’anniversaire du  Petit Séminaire de Mugera qui a désormais 88 bougies.
Faisons un petit détour historique :

Le 11 octobre 1959 a eu lieu à Usumbura le sacre de Monseigneur Michel Ntuyahaga, premier évêque Murundi.  A l'issue de la cérémonie, le nouvel évêque quittant le stade d'Usumbura où s'est déroulé la cérémonie et prenant place en voiture découverte aux côtés de Monseigneur GRAULS, Vicaire apostolique de Kitega (Urundi).

Le 11 octobre 1959 a eu lieu à Usumbura le sacre de Monseigneur Michel Ntuyahaga, premier évêque Murundi.
A l’issue de la cérémonie, le nouvel évêque quittant le stade d’Usumbura où s’est déroulé la cérémonie et prenant place en voiture découverte aux côtés de Monseigneur GRAULS, Vicaire apostolique de Kitega (Urundi).

– Le 1er février 1899, les missionnaires Pères Blancs dont le Français  Desoignies, et  les Hollandais  Van Der Burgt et Van Der Wee, fondent  la paroisse de Mugera. Pour rappel,  c’est le Père Blancs français  Desoignies qui va servir d’interprète le 6 juin 1903, lors du Traité de Kiganda, entre le Mwami Mwezi Gisabo et l’envoyé du Kaizer allemand Guillaume.
Le 11 février 1926, le petit séminaire de Mugera est fondé
Le 15 août 1961, le Burundi est consacré à la Vierge Marie en présence de 3 évêques de l’époque : Mgr Antoine Grauls (Belge), Mgr Joseph Martin (Belge)  et Mgr Michel Ntuyahaga (1er Évêque burundais de l’Histoire, un Muhima ).

( A droite Mgr  Michel NTUYAHAGA )"Au Stade de Muramvya le Roi assiste aux festivités". Identifier: LH 27. Date: 1966. Coverage: Burundi. Author/Creator: Lazare Hagerimana.

( A droite Mgr Michel NTUYAHAGA )”Au Stade de Muramvya le Roi assiste aux festivités”. Identifier: LH 27. Date: 1966. Coverage: Burundi. Author/Creator: Lazare Hagerimana.

La fondation de ce petit séminaire de Mugera en 1926  symbolise le début réel de la domination de l’Eglise catholique au Burundi (1), mettant en péril la pratique religieuse locale, celle de  KIRANGA.   Kiranga est, pour les Barundi,  une sorte de prophète semblable à Jésus pour les Chrétiens ou Mohammed pour les Musulmans. Kiranga est un intermédiaire entre Dieu (Imana) et les hommes.

Ces années  1920 vont être celles des conversions forcées, et elles seront fatales  au dernier Muhanuzi (prophète) Runyota dit Kanyarufuso. Il s’agit d’un détail important car autrefois, selon le code ésotérique Rundi ( Constitution des Barundi),  à tout Mwami (Roi), il y avait un correspondant Muhanuzi (Prophète) à ses côtés qui lui traçait les contours de sa destinée. Le Muhanuzi était le guide spirituelle ( un maître Rundi du culte de Kiranga-Ryangombe)   … C’est peu l’équivalent du rôle des Cardinaux français ( de Richelieux, …) sous la Monarchie des roi portant le nom de Louis. Le Muhanuzi était aussi le garant de l’ordre moral et celui du respect du Code ésotérique des Barundi.
(1) Le catholicisme au Burundi, 1922-1962: approche historique des conversions, KARTHALA Editions, 2003 – 293 pages, Par Augustin Mvuyekure

DAM, NY, AGNEWS, le 15 février 2014

Facebook Comments