Burundi: Les Batabazi Barundi ou sauveurs du pays Rundi.

Share Button

Le mois de novembre au Burundi est un mois où,  de plus en plus les Barundi essayent de penser à leurs héros morts sur le champs de bataille, face à une agression contre le Peuple Rundi ou contre le pays tout entier.  Ainsi,  l’on retourne à l’Histoire Rundi  en pensant au courage des anciens Batabasi qui donnaient leur vie en sacrifice pour que les générations des Barundi suivantes   puissent encore exister …

Au Burundi, on dit “umutabazi” (en français  – le mutabazi –  ) et pluriel “abatabazi” (en français  – les  batabazi -) car le Kirundi demeure une langue Bantoue. Le mutabazi est  un “sauveur de la Nation”. Quelqu’un qui a donné sa vie pour sauver “abarundi” (en français les Barundi ou les Burundais)… Le qualificatif ou titre  d'”Umutabasi” , sorte de sacralisation, était octroyé par  les prophètes  Bahanuzi (en  Kirundi abahanuzi ) ,entre autre la Cour,  aux  Barundi courageux qui, par leur -suicide-, devaient “sauver le Royaume de l’Urundi” (Royaume du Burundi) en danger.

Dans l’Histoire des Barundi,  sous la monarchie des Baganwa ( titre que l’on donne aux  enfants des Roi Barundi  issues  de  l’accord dynastique conclu entre les clans des Bajiji  et des Bahanza (*) de l’Urundi  à la fin du 14 ème siècle.  Il s’agit d’Umuganwa au singulier  et Abaganwa  au pluriel ),  les Batabazi   sont  des personnes sacrés. Leurs biens et leurs descendances sont protégés à jamais par – une force métaphysique incroyable – …

Comme des “Batabazi” , on  a  des personnages célèbres qui se sont illustrés pendant des fameuses batailles, tel  au 15 ème siècle, par exemple, la guerre entre  Ntare Rutshatsi  contre Ruhinda (ce dernier planifiait de lier l’Urundi aux autres aires sous le contrôle de sa famille  dans la région interlacuste ) ou encore  au 18ème siècle, le mwami (Roi)   Mutaga III Senyamwiza qui  meurt  sur le champs de bataille face au Rwanda  auprès de ses braves guerriers [ Il avait été sacralisé par le muhanuzi Runyota]. C’est aussi  – au 20 ème siècle,  Bihome qui sauve la nation Urundi contre l’annexion germanique  …

Dans les divers contextes géopolitiques récents  que  le pays  a connu  face  aux perspectives d’abolir ou de travestir  le Royaume de l’Urundi :  – par exemple dans les années 1920  avec Runyota Kanyarufuso  qui , au péril de sa vie,   va essayer de  remettre de l’ordre dans – la monarchie Rundi  travestie outrageusement  par l’occupant colonial Belge- ;  – la  révolte d’ Inamujandi sous la colonisation Belge ;     – les Barundi morts pour l’indépendance de l’Urundi face à l’Impérialisme qui a suivi  aux Colonisations (ex. la dictature meurtrière des Bahima Barundi de Micombero, Bagaza, à Buyoya avec ses 2.5 millions de victimes Barundi ). A ce sujet, il est nécessaire d’avoir une pensée particulière aux Barundi morts, pour sauver le Royaume du Burundi en danger, entre 1964 et 1965  en  résistant  à l’arrivée  au pouvoir des Bahima burundais souhaitant abolir la monarchie millénaire Rundi.  Les Bahima burundais étaient aidés  par leurs alliés qu’est la France qui voulait en découdre avec la Belgique ; – Et enfin, honneur à tous les Barundi qui se sont levés  comme un seul homme face  à la dictature des Bahima burundais ( et à leurs amis français)  depuis octobre 1993 à  novembre 2003  (pendant la guerre au Burundi).

Aujourd’hui, le Burundi, selon  les adeptes du code ésotérique Rundi,  “se trouve en voie de – communication directe avec ses ancêtres- ” …    Bref,  il lui faut pour cela que son “Muhanuzi”  (le prophète des Barundi actuel)  fasse  son  travail et sacralise tout ce beau monde, qui depuis le 20 ème siècle donne leur vie en sacrifice, pour sauver le pays en danger.  Surtout que la lutte semble encore longue  avec cette  -globalisation (mondialisation) – qui s’installe  et le fameux pouvoir nébuleux des marchés ….

DAM, NY, AGnews, le  20 novembre 2011.

(*) Les clans des Bajiji et des Bahanza sont  ethniquement classés chez les Bahutu. Ainsi dans le Royaume de l’Urundi, la dernière dynastie qui a été celle des Baganwa  est issue de l’ethnie des Bahutu Barundi.

Facebook Comments