BURUNDI – HISTOIRE / REFLEXION : Les institutions du Royaume du Burundi …

Share Button

{jcomments on}DAM, NY,AGNEWS, le 15 mai 2008. Le Burundi est un Royaume millénaire au cœur de l’Afrique. L’Histoire parle du Royaume des – Roi PRETRES – à laquelle il faut lier la – dynastie dont découle RYANGOMBE ou KIRANGA , devenu aux yeux des Barundi légale d’un prophète, comme Jésus pour les Chrétiens.

 

On parle de la Dynastie de RURENGWE (des ABARENGWE ) dont les derniers au Burundi sont JABRE et SORO. Ensuite apparaît, d’origine du BUHA, le MUHANZA – clan de l’ethnie des BAHUTU- NTARE RUTSHASI ( certains le disent MUJIJI – clan de l’ethnie des BAHUTU- vers 1400 ) . En effet, NTARE sera intronisé au Burundi par des BAJIJI du Burundi. Ils sont en effet le lien de la continuité du Royaume des Barundi. NTARE s’emparera des terres sous emprises des BASHUBI, de RUHINDA, et des BALENGWE ( NSORO & JABRE ). Il s’agira en gros de la configuration du Burundi actuelle, plus des parties importantes de la Tanzanie et du Rwanda d’aujourd’hui. Actuellement, la plupart des descendants de cette lignée dynastique sont classés socialement comme des BAGANWA, ou des BATUTSI.

Cette institution royale – millénaire – est intéressante car, on y voit un – pouvoir politique – assuré par des ROI ( une dynastie ) – et en parallèle un pouvoir “religieux” , cohabitant ensemble, c’est celui des prophètes barundi (Abahanuzi, une dynastie), qui sont du clan des BAJIJI. Souvenez-vous du “lien de continuité” vu plus haut ! Tout cela régit par un code ésotérique – (code juridique), animant un « feu sacré » … Que faisait les Abahanuzi, véritables prophètes des Barundi : ils ont structuré les institutions burundaises; ils prévoyaient le destin des Roi ; ils ont par exemple vers 1600 suscité la coalition du Rwanda et du Burundi pour annexer le Bushi ; ils ont permis de donner – le code ésotérique burundais au Rwanda – ; ils avaient prévu l’arrivée “d’individus à peau blanche” dans la région avec des sortes de coussins sous les pieds (les chaussures) et de longues périodes sombres; ils ont prévu l’apparition d’objet pouvant traverser le pays à vive allure (les voitures), avant que les auto n’apparaissent en occident; etc. Les Abahanuzi n’étaient pas des sorciers (ils ne lisent pas dans les os de poussins ou les pieds des IBITOKE etc. , comme les – Abapfumu – ), ils annonçaient des prophéties … Le dernier des Abahanuzi (Kanyarunfunso) est mort vers les années 1920 tué par les Colons, alors qu’il souhaitait que les Barundi ne transgressent leur destiné en bafouant le Code ésotérique et finalement en éteignant – le feu sacré –

Bref, pour revenir à nous, souvent des gens critiques (surtout des “évolués”), l’actuel président du Burundi d’être un homme – trop religieux – avant d’être aussi – un homme d’Etat – , ce petit fils de l’ancien Royaume du Burundi n’est il pas tout simplement la synthèse de ce passée organisationnelle institutionnel que nous venons de redécouvrir …

Facebook Comments