Burundi / Génocide : 3 mai 1996 – Plus de 1200 morts au marché de KIVYUKA à Bubanza

Share Button
Photo: RTNB

Photo: RTNB

A Bubanza, commune Kivyuka, ce samedi 25 juin 2016,  la population de la localité commémorait le 20ème anniversaire des massacres commis au Marché de Kivyuka en province de Bubanza.


Le vendredi 3 mai 1996,  la police et l’armé Hima burundaise  des Forces Armées Burundaises (FAB, armée des régimes de la Dictature des Bahima burundais Micombero, Bagaza, et Buyoya  )  prennent  positions à hauteur du marché de KIVYUKA  encadrés par l’administrateur de Musigati d’alors, M. Gratien Ruriryanino.  Ils ouvrent le feu sur des citoyens Barundi rassemblés au marché. Près de 1200  Barundi seront exécutés par cette machine institutionnelle qu’était l’armée FAB  et cela sans piété … Après quelques instants, plus de 1200 cadavres !
Ils seront enterrées à la va vite  dans des fosses communes,éparpillés dans les 4 collines de Munanira, de Kiziba, de Gashinge et de Busige. Ce massacre de Kivyuka fut le 2ème plus grand massacre (Génocide) commis en 1996 en termes de morts après celui de Kiganda qui avait fait près de 1300 morts parmi les Barundi.  A Kivyuka, certaines familles n’ont toujours pas trouvé la dépouille de leur défunt respectif… En 2013, plus de 900 corps avaient  déjà été répertoriés …

Ce samedi 25 juin 2016, une demande  a été faite  aux autorités locales en vue de pouvoir organiser  le deuil du millier de victimes et les  enterrer dignement [ http://www.impunitywatch.org/docs/Rapport_Kivyuka_9_juillet_2013.pdf ].  La construction d’un monument en leur mémoire est aussi fort souhaitée …
Cette journée commémorative était organisée par l’Association pour la Dignité et la Solidarité, présidée par M. Charles MAKOTO.
Pendant la messe de requiem, conduite par l’Abbé Théodore NIMUBONA,  réalisée en mémoire des disparus, Mme Maggy KAMANA, secrétaire au Ministère de la bonne gouvernance et native de Kivyuka,  a demandé à tous les témoins de collaborer avec la Commission nationale Vérité Réconciliation CVR.

Le Burundi, en 1996, était en pleine guerre civile burundaise opposant d’une part le pouvoir Hima burundais du dictature Pierre BUYOYA et de l’autre les Barundi (Hutu, Tutsi, Twa). Pour les Hima burundais, très minoritaires au Burundi ( originaires d’une région localisée entre l’actuel Tanzanie et l’Ouganda  – Karagwe et Nkore – ), toute la population Barundi, était un soutien à l’ennemi. Cette année 1996,  les Hima burundais déporteront  la population Barundi  massivement vers les Camps de Concentration  (  appelé camps de regroupement ) [ http://burundi-agnews.org/ccburundi.htm ]. Plus 1/4 de la population burundaise sera internée et des centaines de milliers de Barundi trouveront la mort dans ces mouroirs…

DAM, NY, AGNEWS, le mardi 28 juin 2016

Facebook Comments