Burundi : Formation des agents de la CVR à Muramvya ( Photo : RTNB 2017 )

Burundi : Formation des agents de la CVR à Muramvya

Share Button
Burundi : Formation des agents de la CVR à Muramvya ( Photo : RTNB 2017 )

Burundi : Formation des agents de la CVR à Muramvya ( Photo : RTNB 2017 )

JUSTICE, JUSTICE TRANSITIONNELLE,  HISTOIRE, GENOCIDE, REGICIDE – Atelier de formation des agents locaux de la Commission Vérité et Réconciliation (CVR) à Muramvya.

A Muramvya, ce mardi 17 octobre 2017, Mme NIRAGIRA Clotilde, Secrétaire Générale de la CVR, a informé que des agents locaux de la CVR à Muramvya aller être formés pour se charger 1/ de recueillir des dépositions ; 2/ écouter les victimes ; 3/ inventorier les fosses communes ; 4/ et recenser les personnes assassinées et disparues, dans la province de Muramvya, pour la période entre 1962 à 2008, couvrant essentiellement le GENOCIDE REGICIDE du Burundi, commis par les régimes HIMA burundais successifs ( MICOMBERO, BAGAZA, BUYOYA ).

Le Burundi est un ancien Royaume millénaire africain -INGOMA Y’UBURUNDI – ( ROYAUME DU BURUNDI ) [ http://burundi-agnews.org/histoire_du_burundi.htm ], qui a donné jadis : 1/ une Dynastie en Egypte ( celle des Anous “Abantou” – la Dynastie des Nagada – 9.000 à 3.200 avant notre ère ); – 2/ qui a géré l’Empire Mwene Mwezi ( Burundi, Rwanda, Ouganda, Sud Soudan, Tanzanie, Kenya, Malawi, et le nord de Mozambique ) entre le 14ème et le 15ème siècle de notre ère ; – et 3/ qui était le plus grand Etat au 17ème siècle dans la Région des Grands Lacs africain.
Le vieux Royaume -Ingoma y’Uburundi – s’est mis en pause pour 40 ans en 1965-1966 lorsque la France a décidé de mettre en place -le Régime Hima burundais ( Micombero, Bagaza, et Buyoya )-, en décapitant le ROYAUME pour instaurer une REPUBLIQUE. Depuis 2005, les Barundi ont repris leur destin en main dans cette Région de l’Afrique et du Monde…
La Dictature HIMA burundaise a fait plus de 4,5 Millions de victimes BARUNDI [ http://burundi-agnews.org/genocide.htm ; http://burundi-agnews.org/ccburundi.htm ; http://burundi-agnews.org/agnews_refugees.htm ]. La CVR au Burundi est entrain de mettre en lumière ce GENOCIDE REGICIDE contre les BARUNDI commis par le Régime HIMA.

Contrairement à ce que la Colonisation Belge à instaurer au Burundi, depuis 1929, les HIMA ne font pas parti de la corporation TUTSI des BARUNDI. Les HIMA ne sont pas des TUTSI au Burundi. Car, seul, les familles ( clans ) qui ont la confiance de l’ ETAT ( INGOMA ) peuvent y envoyer leurs enfants pour y être initier.
Car il faut s’y m’éprendre. Les TUTSI, les HUTU, les TWA ne sont pas des ethnies au Burundi. Ces groupes parlent la même langue, habitent un même territoire, ont la même religion; et croient aux mêmes cosmogonies.
L’Esclavage et la Colonisation, ce dernier particulièrement pour le Burundi, ont brisé l’organisation traditionnelle socio-économique des pays africains. En Afrique, avant le 15ème siècle, il n’y avait pas de chômage ! L’Africain est communautaire et non individuel. Au Burundi par exemple, autrefois, lorsque l’on était jeune chez les Barundi, comme chez d’autres peuples Africains de manière générale, entre 14 et 21 ans ( peut être même avant ), on intégrait une des 4 corporations socio-économiques. Ces CORPORATIONS étaient à la fois – l’ECOLE d’aujourd’hui- mais aussi – l’EMPLOI ou le METIER – . Voici ces 4 corporations : 1/ HUTU : reprenant tous les métiers qui produisent pour le ROYAUME (l’ETAT), soit une CORPORATION DE PRODUCTION ( agriculteurs, éleveurs, commerçants, entrepreneurs, pécheurs, et artisans) ; 2/ TUTSI : regroupant les professions de CONFIANCE [1] liées au ROYAUME, une CORPORATION essentiellement DE GESTION ( guerriers, prêtres, médecins, savants, notables [ – comptable, conseiller du ROI, etc ] , grosso-modo la classe des FONCTIONNAIRES DE L’ETAT actuel ; 3/ TWA : regroupant les spécialistes de la FORÊT, de la NATURE, de L’ENVIRONNEMENT et du TEMPS ( une branche des scientifiques ), une CORPORATION de SCIENCE ( la Nature, l’Univers ) ; et 4/ une corporation de l’ETAT ( chez les BARUNDI, du MWAMI – le Roi ), elle était particulière. Dans cette corporation on s’occupait de l’éducation de la famille Royale dont les BAGANWA, les princes et les enfants des ROIS. On y codifiait les règles royales ( Code ésotérique ou la fameuse alliance ) et on veillait à ce qu’elles soient respectées. Par exemple, pour la DYNASTIE DES BAGANWA, avec le Cycle royal en 4 temps : NTARE, MWEZI, MUTAGA, MWAMBUTSA, à la fin du CYCLE, les membres BAGANWA de ce cycle terminé entraient dans la CORPORATION TUTSI.

Notes :
[1] Les BARUNDI n’avaient pas CONFIANCES aux HIMA, car ces derniers avaient la prétention d’instaurer leur Royaume (INGOMA YA RUHINDA ), au Burundi, notamment  au 15ème siècle avec la GUERRE OPPOSANT NTARE RUTSHASI ( monarque des BARUNDI ) A RUHINDA (un monarque HIMA ). La victoire de NTARE RUTSHATSI a fait que les HIMA, depuis, ne pouvaient pas et ne peuvent pas être TUTSI chez les BARUNDI.  Au 18ème siècle,  NTARE IV RUGAMBA alias Rubogora  fera l’erreur de transgresser cette LOI de l’alliance BAGANWA, avec la famille du HIMA MPERE ( Feu Mpere, un HIMA du Bugufi ou Buhagaza,  qui était un brave homme, obéissant au MWAMI ).  SEBWA, Chef d’état major des armées Barundi de Ntare IV, fils de Runyota (un Muhanuzi du clan des Bajiji), frère de Ndwano, mènera une expédition punitive contre BARAMBA (fils de Mpere, ) près des chutes de la Kagera.  Car Baramba voulait construire un tambour (INGOMA) – kirimutima ou kitutsi – sur ce territoire des BARUNDI et avait proclamé son territoire indépendant. Baramba sera foudroyer.  Par la suite les 3 fils de Baramba iront se réfugier au Rwanda. Cette famille HIMA sera exterminée…

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le mercredi 18 octobre 2017

Facebook Comments