BURUNDI- ETHNIES/CLANS/ SOUS CLANS : La révolution des BAHIMA en 1965 (concrétisée en 1966)

Share Button

Dam, Agnews, Bujumbura,  15 février, 2007 – Voici une liste des sous-clan du Burundi (*). – Attention cette information est réalisée à titre pédagogique. Afin d’aider, un grand nombre de la jeune génération burundaise à savoir. AGnews a reçu énormément de courriel pour aider à y voir plus clair à la suite d’un article où nous citions les BASAFU comme étant du un sous-clan des HIMA du Burundi.

 

Selon la légende, le Royaume du Burundi étaient celui du clan des BAHANZA. L’ethnie se léguant de père en fils au Burundi, les descendants de cette monarchie sont de l’ethnie de ce clan.

La révolution de 1965 (concrétisée en 1966) est souvent appelée Révolution TUTSI (une vision ethnique);Révolution des HIMA ( une vue plus clanique); ou encore Révolution des BACHABA ( sous- clan HIMA – MICOMBERO et BUYOYA) puis de BASHINGO (sous- clan HIMA – BAGAZA ). Bref, il s’agit d’une Révolution régicide. Le Royaume du Burundi était séculaire.

Pendant 40 ans, de 1965 à 2005, des individualités parmi ces divers sous-clan HIMA vont orchestrer une criminalisation socio-économique à l’origine de plus de 2 Millions et demi de victimes.

Certains écrits du passée évoqués une révolution BASAFU[- un sous clan des BANYARUGURU et des BATWA] autrefois un sous-clan exclusivement HIMA -. La légende veut qu’il y a longtemps tout le clan des BASAFU a été exterminé lors de batailles avec les clans royaux. Seul un enfant du clan BASAFUa été préservé en vie et recueilli par les BANYARUGURU. Un exemple de BASAFU connu, feu Gille BIMAZUBUTE ou Prime NIYONGABO (ex. président de la JNR).

(*) http://bdiagnews.com/agnews_les_clans_burundais.jpg ou http://burundi-agnews.org/wp-content/uploads/2007/02/agnews_les_clans_burundais.jpg

Les ethnies et clans du Burundi  -  Sources : Tiré d’une liste de M. Eugène SIMONS (Administrateur territorial, 1944)

Les ethnies et clans du Burundi – Sources : Tiré d’une liste de M. Eugène SIMONS (Administrateur territorial, 1944)

(Merci à tous ceux qui nous ont écrit – DAM. )

Facebook Comments