Burundi: Après les Catho, voilà les Born-Again …

Share Button

bdi-born-again-2013-burundiAu Burundi, on découvre de plus en plus le rôle majeur des mouvements Évangéliques dans la géopolitique mondiale des temps modernes.  Le chef de l’Etat du Burundi, S.E. Nkurunziza Pierre, et son épouse, Mme Denise Nkurunziza, sont tout deux membres de la congrégation mondiale des “Born Again”.  Derrière ces derniers, de nombreux Barundi se sont convertis et aujourd’hui les suivent dans cette nouvelle religion planétaire.  L’Eglise catholique, au Burundi et à Rome, voit cet expansion d’un très mauvais oeil. Cette semaine, Mme Denise Nkurunziza était “en croisade” pour  “Sister connection” à Gitega (véritable capitale du Burundi en terme de population) …

A l’église libre méthodiste de Mweya à la commune Gitega en province de Gitega, ce mercredi 21 août 2013, la Première dame, Mme Denise Nkurunziza, en compagnie de Mme Joy Buconyori, directrice nationale de « Sister connection », et l’Américaine  Mme Denise Patch ( présidente de « Sister connection » au niveau international) , ont procédé à l’ouverture de la croisade de prière organisée à l’intention des veuves et enfants orphelins aidés par la communauté « Sister connection ».

L’organisation – Sister connection-   a comme mission d’aider les veuves et les enfants orphelins en leur construisant des maisons d’habitation, en leur octroyant des frais de scolarisation, des soins de santé et autres frais pour l’achat des produits vestimentaires.
Mme Denise Patch du Sister connection (international)  a fait savoir qu’elle était ravie d’accomplir la tâche de Dieu d’aider les personnes vulnérables par cette action. Pour Mme Denise Patch :  « C’est grâce à la bonne volonté de Dieu que nous parvenons à accomplir cette fonction, ce ne sont pas de nos propres efforts puisque sans la grâce de Dieu, le fils de l’Homme ne peut rien exercer … Donc, il faut prier pour nous afin que nous puissions continuer à bien exercer notre tâche».
Selon Mme Buconyori, la communauté « Sister connection » Burundi a vu le jour en 2004. La communauté enregistrait 39 veuves et en ce moment, elle compte 1158 membres.
Quant à Mme Nkurunziza Denis, elle  a remercié les responsables de « Sister connection » au niveau tant national qu’international pour avoir porté secours aux personnes vulnérables. Mme Nkurunziza a appelé les veuves burundaises  à prendre modèle de la veuve qui s’appelait Anne dans le passage biblique tiré de l’Evangile de Saint Luc 2, 37-38. Dans la Bible, Anne avait perdu son mari après 7 ans de mariage. La veuve s’est adonnée à la prière jour et nuit en priant pour les Israéliens afin que ces derniers soient sauvés de leurs pêchés.Elle a terminé en rappelant que : « C’est Jésus seul qui donne la paix, c’est lui le chemin, la vérité et la vie».

Le Burundi a toujours été un Etat religieux. Avant la colonisation, Ingoma Y’Uburundi -le Royaume du Burundi- était dirigé de manière bi-polaire. On avait le Mwami (le Roi) et le Muhanuzi (le Prophète). A deux, ils destinaient le Burundi  sur les traces de Ryamgombe ou Kiranga (prophète des Barundi qui appelaient le peuple à aimer Dieu -imana-).
Pendant la colonisation, avec les Missionaires Catholiques,  la dynastie des Bahanuzi a été stoppée en 1925 avec l’assassinat de Kanyarufuso (Runyota). “Imana” est devenu “Dieu” et  “Kiranga” remplacé par “Jésus-Christ”.
Aujourd’hui, avec le Nouvel Ordre Mondial N.O.M ,   dans ce monde devenu global, les mouvements évangéliques des Etats Unis sont entrain de prendre le dessus.  N’accordant pas beaucoup d’importance à l’ésotérisme (le côté pragmatique anglosaxon)  mais avec des slogans simples qui frappent, relayés par contre avec un savoir-faire marketing, hyper médiatisés, techniques de recrutement agressives, promesses sans fin aux nouveaux adhérents, les évangéliques -Born again Christians- s’installent progressivement au Burundi.

Les -Born again Christians- et les nouveaux évangilistes  ont déjà près de 500 Millions d’adeptes dans le monde, soit près d’1/4  de tous les chrétiens  de la planète. Leurs membres sont parmi les populations les plus riches du Monde actuel. Ils détiennent  une parti du levier de l’économie globale (L’autre étant asiatique dont -Chinoise- et -Indienne-). Ces évangéliques ont le soutien indéfectiblement du lobby juif, d’une certaine franc maçonnerie influente, des cercles de l’Economie les plus libéraux et anti-réglementation.
Les -Born again Christians- croient à l’Armageddon, la bataille finale et prochaine entre les forces du Bien et du Mal. Leurs modes d’expansion s’appuient sur la télévision, internet, les jeux vidéo ou les romans de science-fiction pour convertir en masse.
Les -Born again Christians- se référent à la Bible. Ils constituent une immense armée de Dieu. Ils croient en Jésus-Christ « fils de Dieu » et mettent un accent particulier au principe de la conversion individuelle consistant à la renaissance de l’esprit saint ou « born again ».
Ces mouvements évangéliques sont sionistes. Pour les “Born again”, les juifs sont des chrétiens en puissance. La réalité d’Israël est une preuve de l’existence de Dieu. Toute action contre Israël est une trahison envers Dieu. Tout « vrai » chrétien ou “Born Again” doit manifester un engagement absolu envers l’actuel état juif et doit ainsi l’aider à retrouver les limites géographiques de l’ancien état hébreu -le Grand Israël-.

DAM, NY, AGNEWS, le 23 aout 2013

Facebook Comments