Burundi: Décoration d’un Héros de la guerre civile

Share Button
Le Lieutenant Général Nshimirimana Adolphe, Héros de la guerre civile du Burundi

Le Lieutenant Général Nshimirimana Adolphe, Héros de la guerre civile du Burundi

Le Général Adolphe Nshimirimana, héros de la guerre de libération contre la Dictature burundaise vient d’être décoré.  Le Général Nshimirimana, actuel patron du Service National des Renseignements (SNR), devient  Lieutenant Général des Forces de Défenses Nationales (FDN) du Burundi.

A travers tout le pays (et à l’étranger au niveau de la Diaspora burundaise), la nouvelle a été accueillie avec très grandes émotions. La joie se lit sur les visages …
Le désormais Lieutenant Général Adolphe Nshimirimana est un homme qui compte énormément dans le cœur des Barundi. Il fait parti de ceux qui ont rendu le Burundi aux Barundi.
Ce 1er juillet 2013, le très populaire Président africain du Burundi, S.E. Nkurunziza Pierre, a élevé  le héros de guerre  Adolphe Nshimirimana au rang de Lieutenant Général des FDN.

Le  Lieutenant Général Adolphe Nshimirimana est une personnalité très bien estimée dans la Région des Grands Lacs en particulier (et en Afrique de manière générale ) pour le travail remarquable qu’il remplit en tant que chef des Renseignements de cet ex-ancien Royaume millénaire Africain qu’est le Burundi.
Les seuls de l’Histoire du Burundi à avoir été promus à ce grade sont :  le dictateur sanguinaire Michel Micombero ( ancien président ), l’ancien chef d’Etat Major du Dictateur Micombero – Thomas Ndabemeye- , le lieutenant général Germain Niyoyankana ( sous la présidence de S.E. Pierre Nkurunziza),  et aujourd’hui le Héros burundais  Adolphe Nshimirimana.
Il s’agit d’un des grades  les plus convoités dans la hiérarchie militaire du Burundi.

Le Burundi est sorti en novembre 2003  d’une décennie de guerre civile qui  a mis fin à une des plus féroces dictatures du 20ème siècle.  La Dictature des Bahima burundais (Micombero, Bagaza, Buyoya), en près de 40 ans de règne,  a fait plus de 4.5 Millions de victimes parmi les Bahutu Barundi (Baganwa et Batutsi -non- Hima compris).

DAM, NY, AGNEWS, le 5 juillet 2013

Facebook Comments