Burundi: Bayaganakandi contre l’Etat et M. Pierard mise en délibérée en appel

Share Button
Le Lieutenant Colonel Epitace Bayaganakandi ( Photo : iwacu-burundi.org )

Le Lieutenant Colonel Epitace Bayaganakandi ex-FAB ( Photo : iwacu-burundi.org )

A Bujumbura, ce vendredi 3 janvier 2013, en audience publique, le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Bujumbura a jugé en appel l’affaire judiciaire opposant l’Etat du Burundi à l’ancien officier des anciennes Forces Armée Burundaise (FAB)  Epitace Bayaganakandi poursuivi pour abus de confiance et tromperie. Pour rappel, à l’époque (sous la Dictature militaire burundaise), le Lieutenant Colonel (ancien Ministre) aurait plumé  un homme d’affaire belge  M. Luc Pirard…

En mai 2013, le TGI de Bujumbura avait condamné à 8 ans de prison et à un dédommagement financier de près de 2,155 Milliards BIF  ( soit 1 379 635 USD  ). Cette lourde peine avait été prononcée pour compenser la perte de terrains vendus illégalement par le Lieutenant Colonel Epitace Bayaganakandi. Les avocats de la défense avaient alors interjetés appel.
Depuis vendredi soir, un prononcé est attendu suite à l’appel de la décision de justice du TGI de Bujumbura en mai 2013.
En effet, le juge du TGI de Bujumbura, estimant détenir les informations nécessaires pour trancher ce litige, a décidé de stopper toutes les discussions, et dès lors, de mettre le jugement en délibéré en attendant sa décision.

Cette affaire judiciaire illustre à merveille le système de criminalisation socio-économique qui étaient instauré sous la Dictature militaire des Bahima burundais (Micombero, Bagaza, et Buyoya) qui a fait en près de 40 ans de règne plus de 4,5 Millions de victimes Barundi.

DAM, NY,  AGNEWS, le 4 janvier 2014

Facebook Comments