Burundi: A petits pas la Carte d’Assistance Médicale avance.

Share Button
La santé au Burundi

La santé au Burundi

10% de la population dans 8 sur 17 provinces du Burundi bénéficient d’une couverture santé grâce aux Cartes d’Assistance Médicale (CAM). En province de Cankuzo a atteint plus de 80% …

En octobre dernier, le Vice-président du Burundi, S.E. Gervais Rufyikiri, révélait que grâce à des initiatives publiques prises dans le domaine de la Santé, comme avec l’adhésion à la CAM, l’espérance de vie ne cesse d’augmenter. En 2000, elle était de 48 ans et aujourd’hui,l’espérance de vie est de 50,5 ans. En 2025, le Burundi table sur 60 ans …

Le gouvernement Nkurunziza (nom du très populaire président africain du Burundi) sensibilise en ce moment la population burundaise pour qu’elle se prémunisse des CAM. La ministre de la santé publique et de la lutte contre le SIDA, Dr Sabine NTAKARUTIMANA, vient de présider une réunion à ce propos.

La Carte d’Assistance Médicale a fait ses débuts au mois de mai de cette année 2012, en remplaçant les Cartes d’Assurance Maladie. La CAM est vendue , comme l’ancienne Carte d’Assurance Maladie, dans les bureaux des 129 communes burundaises au prix de 3000 BIF. La CAM permet à tous citoyens Burundais d’avoir accès : – aux soins de santé dans les centres de santé ainsi que dans les hôpitaux de district ; et – aux médicaments disponibles sur le marché, en ne payant que 20% du tarif contre 80% à charge de l’Etat burundais ( financée en parti par la vente de la CAM).

Pendant la réunion, qui regroupait des responsables administratifs, sanitaires et religieux du pays, la Ministre NTAKARUTIMANA, a sorti un bilan de l’utilisation actuelle de la CAM sur le territoire burundais. 8 provinces sur 17 utilisent déjà la CAM. Et ainsi, 10 % des populations de ces 8 provinces sont couverts pour leurs soins de santé. Dans les provinces de la région Ouest du pays, on assiste à des taux de : 8% à Cibitoke; – à 7% à Bubanza ; – à 6%, Bujumbura Mairie; et 5,6 à Bujumbura Rural.
En province de Cankuzo, on atteint plus de 80% des citoyens prémunis pour leur santé. Dans cette province modèle, le travail en synergie de l’administration, des élus du peuple et des confessions religieuses est à la base de cette réussite.
Bien que le taux d’adhésion à la CAM reste faible dans certaines régions du pays, le bilan reste encourageant, après 8 mois d’existance de la CAM.

Des initiatives privées sont prises par certains acteurs de la société civile burundaise, véritables adjuvants de la politique de développement mise en avant par le Président du Burundi, S.E. Nkurunziza Pierre.
Par exemple, le mois dernier, des Barundi associés à des citoyens de la Diaspora (Eduaf.be asbl – http://www.eduaf.org ) ont organisé une grande soirée de solidarité dans le but de récolter des fonds pour la promotion de la santé à l’école au Burundi, avec pour objectif de faire bénéficier d’ 1 carte d’assistance médicale CAM, à 4500 familles démunies burundaises, soit 27 000 Barundi.
Le gouvernement du Burundi encourage ce genre d’action civique pour aider le système de santé du pays à se développer.

Lors de cette rencontre, il a été aussi question de voir comment étendre l’utilisation de la CAM dans le secteur privée de la Santé, car certains centres de santé privés n’acceptent pas l’utilisation des cartes d’assistance médicale. La ministre de la santé publique et de lutte contre le SIDA a indiqué qu’elle va alors sensibiliser ces différents organismes de santé sur le territoire du Burundi et leur parler de leurs bénéfices par rapport à la CAM.

DAM, NY, AGNEWS, le 12 décembre 2012

Facebook Comments