Photo : lisapoyakama.org

Le Burundi attaqué par les MEDIA du Réseaux SOROS pour la CPI

Share Button
Photo : lisapoyakama.org

Photo : lisapoyakama.org

MEDIA, GLOBALISATION, SECURITE, GUERRE HUMANITAIRE – Les média du réseau SOROS attaque violemment le Burundi en pointant le doigt vers Mme FATOU BENSOUDA, PROCUREURE DE LA COUR PENAL INTERNATIONAL (CPI) . Ils demandent “tous” la CPI  en même temps, pour le BURUNDI.

Sur GOOGLE ACTUALITE ou GOOGLE NEWS, ce lundi 4 septembre 2017,  le Burundi a été attaqué MÉDIATIQUEMENT DE MANIERE TRES VIOLENTE, par la sphère des MEDIA dans le giron du milliardaire américain SOROS ( Homme d’Affaire et Philanthrope ). Ces média, tous, et sans aucunes nuances professionnelles, ont cloué les BARUNDI à la potence à travers le monde, et cela sans aucun bénéfice du doute.  Voilà, ce que l’on appelle la GUERRE MEDIA à l’Heure de la GLOBALISATION où les MEDIA sont devenus des produits d’un MONOPOLE ( une et une seule multinationale des MEDIA). Ce monopole MEDIA est une arme de GUERRE, utilisée ( par des MULTINATIONALES ) par exemple, comme pour le Burundi, dans des GUERRES GÉOPOLITIQUES ET HUMANITAIRES.

Découvrons cette pieuvre médiatique – Média du réseau SOROS -, concernant cette attaque du lundi 4  septembre 2017  contre le Burundi :

1/ au niveau local Burundais : le média IWACU ENGLISH NEWS

5 septembre 2017 - Source : GOOGLE 2017

5 septembre 2017 – Source : GOOGLE 2017

 

2/ au niveau FRANCOPHONE : AFP, LE MONDE, FRANCE 24,  RFI, LALIBRE.BE, FRANCEINFO, LA CROIX, LA TRIBUNE DE GENEVE, LE FIGARO,  TV5 MONDE, BBC AFRIQUE, DEUTSCHE WELLE,  VOICE OF AMERICA AFRIQUE, METRO MONTREAL, LE DJELY, BENIN WEB TV ,  SAHEL INTELLIGENCE.COM , BOURSORAMA, KOACI, CHALLENGES.FR, EDITIONS LE PAYS.

Source : GOOGLE 2017

5 septembre 2017  Source : GOOGLE 2017

 

5 septembre 2017 - Source : GOOGLE 2017

5 septembre 2017 – Source : GOOGLE 2017

 

5 septembre 2017 - Source : GOOGLE 2017

5 septembre 2017 – Source : GOOGLE 2017

 

5 septembre 2017 - Source : GOOGLE 2017

5 septembre 2017 – Source : GOOGLE 2017

5 septembre 2017 - Source : GOOGLE 2017

5 septembre 2017 – Source : GOOGLE 2017

5 septembre 2017 - Source : GOOGLE 2017

5 septembre 2017 – Source : GOOGLE 2017

3/ au niveau ANGLOPHONE : NEW YORK TIMES,  WASHINGTHON POST, REUTERS, BBC NEWS, VOICE OF AMERICA, DEUTSHE WELLE, PRESS TV,  IRINEWS.ORG, INDEPENDENT.IE , CITIZEN, GHANAWEB, BLOOMBERG, MALAYSIANDIGEST.COM.

5 septembre 2017 - Source : GOOGLE 2017

5 septembre 2017 – Source : GOOGLE 2017

5 septembre 2017 - Source : GOOGLE 2017

5 septembre 2017 – Source : GOOGLE 2017

5 septembre 2017 - Source : GOOGLE 2017

5 septembre 2017 – Source : GOOGLE 2017

 

Ces MEDIA du Réseau SOROS ont utilisé comme OBJET d’attaque : le rapport de la Commission d’enquête indépendante sur le Burundi, du Conseil de Droit de l’Homme de l’ONU à Genève, paru en interne le vendredi 11 août 2017 [ http://burundi-agnews.org/wp-content/uploads/2017/09/A_HRC_36_54_AEV.pdf ].
Ce qu’il faut savoir :
1/ Le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU à Genève est sous les mains de M. Zeid Ra’ad Zeid Al-Hussein, un Homme du sérail SOROS [1].
2/ Ce fameux rapport d’ – experts INDÉPENDANTS n’ayant jamais pas mis les pieds au Burundi, mandatés par M. Zeid Ra’ad Zeid Al-Hussein suite à un lobby intense au Conseil des Droits de l’Homme ONU , vient d’exiger UNE ENQUÊTE DE LA COUR PENAL INTERNATIONAL (CPI) CONTRE LES AUTORITÉS BURUNDAISES.

Le trouble dans cette affaire, l’éthique ( Droit International ) du CONSEIL DES DROITS DE L’HOMME de GENEVE n’a pas été respectée, par cette équipe d’EXPERTS INDEPENDANTS car il ne pouvait pas rendre PUBLIC, en ce début du mois de SEPTEMBRE 2017 , ce document – qui est une enquête demandée par l’Assemblée Générale du Conseil des Droits de l’Homme de Génève. Ce n’est qu’ à l’ASSEMBLEE GENERALE que ce document devait être rendu public, notamment aux pays MEMBRES. Et  une fois discuté à l’ASSEMBLEE GENERALE, il aurait du être voté. Puis seulement, si réellement l’ASSEMBLE GENERALE du Conseil des Droits de l’Homme  ONU avait donné son consentement par vote, le Rapport de ces experts aurait pu être présenté au CONSEIL DE SECURITE DE L’ONU, qui lui seul aurait décidé de demander d’ouvrir UNE ENQUETE DE LA CPI.

L’ enjeux est que le BURUNDI sort de la CPI dès le vendredi 27 octobre 2017. Or si l’on devait respecter les procédures administratives ONUSIENNES il aurait été trop tard pour M. SOROS, actionnaire et consultant représentant les multinationales d’anciennes familles de COLONS Belges et Françaises installées dans l’Afrique des Grands Lacs dans la GUERRE GEOPOLITIQUE contre la CHINE.
Sur GOOGLE, cette attaque MEDIATIQUE VIOLENTE a été réalisée dans le cadre d’une GUERRE HUMANITAIRE en cours depuis 2015 contre les autorités du Burundi qui ont résisté, suite à l’échec de la REVOLUTION DE COULEUR DE 2015 (une tentative de changement de régime organisée par SOROS et NETWORK ), soldé par le COUP D’ETAT MILITAIRE HIMA RATE du mercredi 13 mai 2015.  L’équipe de SOROS veut des autorités BURUNDAISES qui soient proches de ses propres intérêts et de ceux de ses clients.
Par cette ATTAQUE MEDIATIQUE, l’idée pour SOROS & FRIENDS est de tricher et de faire pression sur Mme Fatou Bensouda, actuelle PROCUREURE DE LA CPI [1], pour qu’elle fasse une entorse au DROIT INTERNATIONAL ( en se mettant à faux )en ouvrant une ENQUETE CPI SUR LE BURUNDI, afin que ce réseau puisse continuer à utiliser cette pression sur les autorités du BURUNDI dans la GUERRE HUMANITAIRE qu’ils mènent contre le BURUNDI. Il est important de savoir qu’à ce moment SOROS&FRIENDS dispose d’une pression contre Mme Fatou Bensouda [1] …

 

Au Burundi, les autorités sécuritaires devraient protéger le pays contre ce RESEAU en commençant d’abord par leurs collabos locaux  ( IWACU , “IKIRIHO ? – Cfr. affaires Vice Président et Tanzanie/SADC “, etc. ).

Au niveau international, le Burundi devrait exiger des sanctions à l’UNION AFRICAINE contre les MEDIA qui participent à cette GUERRE HUMANITAIRE contre le Burundi. D’autres pays africains, comme la RDC CONGO, ou même le KENYA, sont actuellement attaqués par ce même réseau …

 

 

 

NOTE :

[1] Scandale à la CPI: Une affaire d’élection truquée éclabousse Fatou Bensouda, après celui des faux témoinshttp://www.moacinter.com/index.php?option=com_k2&view=item&id=1920%3Ascandale-a-la-cpi-une-affaire-d-election-truquee-eclabousse-fatou-bensouda-apres-celui-des-faux-temoins&Itemid=108

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le mardi 5 septembre 2017

Facebook Comments