M. Térence NTAHIRAJA, porte-parole du ministère burundais de l'Intérieur ( Photo : RTNB 2016 )

Guerre Humanitaire : Le Burundi contre les chiffres propagandes du HCR

Share Button
M. Térence NTAHIRAJA, porte-parole du ministère burundais de l'Intérieur ( Photo : RTNB 2016 )

M. Thérence NTAHIRAJA, porte-parole du ministère burundais de l’Intérieur ( Photo : IWACU-BURUNDI.ORG  2016 )

A Bujumbura, ce vendredi 30 septembre 2016,  M. Thérence NTAHIRAJA, porte-parole du ministère burundais de l’Intérieur, a indiqué, au nom du gouvernement du Burundi, qu’il s’inscrivait en faux contre le rapport du Haut Commissariat des Réfugiés HCR de l’ONU, qui fait état de plus de 300 000 burundais qui auraient dernièrement fui le pays  et  que d’autres burundais continuaient à fuir …

Selon M. Thérence NTAHIRAJA,plus de 100 000 burundais ont plutôt regagné leur patrie. Ces derniers s’étaient réfugiés à cause de la Révolution Colorée contre le Burundi qui a échoué en 2015… L’Etat burundais demande au HCR  de plutôt collaborer pour livrer des informations crédibles à l’opinion internationale et non des chiffres livrées au militantisme de propagande en vue de s’en prendre à la Souveraineté nationale des Barundi.
De plus, ce chiffre farfellu de “300 000”   est venu curieusement, pour soutenir, au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU, l’adversité croissante des Européens UE et des USA contre le Burundi.

Au Burundi, on dénonce cette instrumentalisation des chiffres du HCR en vue de la Guerre Humanitaire que mène les USA, la France, la Belgique,le Rwanda, et le réseau media-civil-politique-militaire de l’ancien dictateur Hima Pierre BUYOYA.
Le gouvernement du Burundi invite tous ses ressortissants qui sont réfugiés dans les pays limitrophes à rentrer, et demande au HCR de collaborer avec les pays qui les ont hébergés pour faciliter leur rapatriement en cours.

DAM, NY, AGNEWS, le dimanche 2 octobre 2016

Facebook Comments