Burundi/US: Evaluation ADAPT-AFRICOM- des FDN Rundi (USARAF).

        US army and FDN Rundi  OBAMA CLINTON  NKURUNZIZA

Une évaluation des FDN  (Force de Défense National  Rundi) dans la capacité de déploiement logistique vient d’avoir lieu  à Bujumbura (entre le 14 et 17 décembre 2010).   Le Sgt.  1ère classe  Luis Febles et  Gordon Christensen, de la Direction Logistique de l’USARAF (United States Army Africa) étaient venus  observer  l’exercice d’évaluation qui a eu lieu à l’aérodrome de Bujumbura.

ADAPT(Africa Deployment Assistance Partnership Team) est un programme de l’AFRICOM ( US AFRica COMmand ) géré et exécuté par USARAF.   L’objectif est  de renforcer les capacités de projection des forces des armées africaines à mieux soutenir  des opérations de maintien de la Paix, et de secours humanitaires.

 {jcomments on}Que ce soit dans le travail avec l’Union Africaine, les Nations Unies….  Il s’agit de  favoriser  les relations positives entre les États-Unis et les forces armées africaines. Cela signifie par exemple pouvoir  effectuer des missions communes avec les forces armées américaines (des opérations interarmées ou interalliées, des formations ; des exercices…).


Selon Gordon Christensen : “Il s’agit d’un premier contact avec l’armée burundaise dans le déploiement   des opérations … Cette évaluation va permettre de préparer la prochaine rencontre d’ADAPT au mois de juin  et  d’y incorporer des exigences pratiques des Barundi”.

“Aussi nous aurons déjà des militaires barundi formés et certifiés”, ajoute le 1ère classe Febles. D’après le Sergent  Febles, des forces armées américaines (US), les militaires barundi sont heureux  car des à présent on passe au réel et non plus à la théorie.


Le chef d”Etat Major des FDN,  le Général  Godefroid Niyombare,  et  le Général, Charles Nkusi, commandant de l’Aviation  Rundi,  au travers  de tout ce processus, souhaitent permettre à l’armée burundaise d’acquérir des nouvelles compétences et surtout de savoir les éxécuter.  Tout cela à l’image du désir du Président du Burundi, S.E. Nkurunziza Pierre, de rendre l’armée Rundi, certes au service de la défense du pays mais aussi à son développement.


Les FDN, nouvelles forces armées burundaises, comptent  25 000 soldats.  Elles sont le fruit  – des Accord Global de cessez le Feu de novembre 2003 -, et  ont pour objectif premier d’aider à ce que l’armée soit désormais  représentatifs, de tous les Barundi, de toutes les régions du pays et au service des citoyens du Burundi. Soit un havre où la discrimination n’existe pas… “Et apparemment  on est dans la bonne direction  car même  le Haut commandement de l’armée s’ouvre aux  dames et à des minorités ethniques comme les  Batwas …», renchérit un officier rundi.  « Vous savez les Barundi sont fiers de travailler avec un pays -frère- dont le Président est Obama en personne qui  est accompagné dans sa politique étrangère  d’une charmante dame comme Hillary Clinton … C’est un honneur »  termine l’officier.
DAM, NY, AGNEWS, le  13 janvier 2010 

Facebook Comments