Burundi : RSF du côté d'un monopole médiatique mondiale non pluraliste ( photo : rsf.org )

Burundi : RSF du côté d’un monopole médiatique mondiale non pluraliste

Share Button
Burundi : RSF du côté d'un monopole médiatique mondiale non pluraliste ( photo : rsf.org )

Burundi : RSF du côté d’un monopole médiatique mondiale non pluraliste ( photo : rsf.org )

A Bujumbura, ce jeudi 12 mai 2016, AGnews a tenté d’avoir l’avis d’un spécialiste en communication de l’Université du Burundi, M. Nahimana Florent, afin qu’il s’exprime sur le récent rapport de l’ONG française – Reporters sans frontières RSF – concernant les 11 places perdues par le Burundi en 2016, passant de la 145ème place (en 2015) à la 156ème au niveau de classement annuel de la liberté de la presse.

Désinformation sur le Burundi – La disproportion au niveau de l’information sur le Burundi. Aucun information ne provient de Burundais ou d’Africains. Novembre 2015

Désinformation sur le Burundi – La disproportion au niveau de l’information sur le Burundi. Aucun information ne provient de Burundais ou d’Africains. Novembre 2015

RSF argumente en disant : « l’obstination présidentielle a entraîné la destruction des principaux médias indépendants du pays et l’exil de plus d’une centaine de journalistes … Depuis 2015, la répression contre les médias est quotidienne et prend toutes les formes, du harcèlement judiciaire aux tirs à l’arme lourde contre les radios privées pour les obliger à fermer. Emprisonnements arbitraires des journalistes et interdictions de leurs médias se multiplient. Ceux qui dénoncent les abus du régime très autoritaire de Pierre Nkurunziza, au pouvoir depuis dix ans, risquent aujourd’hui tortures et tabassages. Un organe de régulation de la presse existe, mais il n’opère plus depuis de nombreux mois. »   Ainsi RSF lance une campagne contre 12 chefs d’Etat, dont le Président du Burundi.

EXEMPLE 2 ( image – Recherche google 2 mai 2015 à 8:16 matin heure Française ) suite  :  Voici ceux qui écrivent sur le Burundi. Il y a un seule média “africain” MALI ACTU ( Réseau FRANCOPHONIE).  Sinon  je vois sur l’image :  LE MONDE ; LE SOIR; RFI ;  METRO MONTREAL,  ROMANDIE.COM;  FRANCE 24 ;  LE FIGARO; LALIBRE.BE; RADIO CANADA; ET COURRIER INTERNATIONALE.

EXEMPLE 2 ( image – Recherche google 2 mai 2015 à 8:16 matin heure Française ) suite : Voici ceux qui écrivent sur le Burundi. Il y a un seule média “africain” MALI ACTU ( Réseau FRANCOPHONIE). Sinon je vois sur l’image : LE MONDE ; LE SOIR; RFI ; METRO MONTREAL, ROMANDIE.COM; FRANCE 24 ; LE FIGARO; LALIBRE.BE; RADIO CANADA; ET COURRIER INTERNATIONALE.

Le spécialiste média burundais M. Nahimana plante le décors pour aider à mieux comprendre : “Au Burundi, en 2015, pour des enjeux géopolitiques régionales, les USA, la France, la Belgique, alliés à l’ancien dictateur Hima [1] burundais Pierre Buyoya et au dictateur rwandais Paul KAGAME, ont tenté, sous – une Révolution Hima bis- comme en 1965-66 [2]  où elle avait mis fin à la monarchie millénaire des Barundi, à mettre fin au processus démocratique en cours depuis 2005 mené par les Barundi, au profit d’un retour à une dictature militaire Hima dans ce pays [3]“.

EXEMPLE 3 ( image – Recherche google 2 mai 2015 à 8:16 matin heure Anglaise ) – LE RESEAU SAMANTHA POWER US CONNECTION  :  Voici ceux qui écrivent sur le Burundi. Il n’ y a  pas un seule média “africain”. Je vois sur l’image :  US NEWS & WORLD REPORT ; REUTERS; BBC NEWS ; CNN international ;  THE GUARDIAN ;  NEW YORK TIMES …

EXEMPLE 3 ( image – Recherche google 2 mai 2015 à 8:16 matin heure Anglaise ) – LE RESEAU SAMANTHA POWER US CONNECTION : Voici ceux qui écrivent sur le Burundi. Il n’ y a pas un seule média “africain”. Je vois sur l’image : US NEWS & WORLD REPORT ; REUTERS; BBC NEWS ; CNN international ; THE GUARDIAN ; NEW YORK TIMES …

M. Nahimana, expert en communication burundais, explique : “Pour mener ce projet de – Révolution Hima bis 2015 – , les communicants politiques des pays occidentaux agresseurs et leurs alliés Hima Burundais et Rwandais ont pensé à mettre en place – un objet médiatique d’attaque – reposant sur le Génocide Tutsi du Rwanda en 1994. Ainsi les média Hima ( locaux ) [ 4] et occidentaux ont utilisé et utilise encore les mots – Génocide contre les TUTSI – et Imbonerakure ( la jeunesse du CNDD-FDD ) synonyme de Interhamwe ( milice Hutu rwandaise en 1994 ). De manière inattendue, la – Radio privée Milles collines – qui a été considérée comme une radio de la Haine à cause de son incroyable potentiel de mobilisation contre les Tutsi rwandais, une tentative de faire la même similitude avec la Radio burundaise Rema a échoué ( par ailleurs elle a été détruite ) et cette stratégie a été remplacée, de manière machiavélique ( il s’agit d’un crime contre l’Humanité ), par les Radio Rumeurs locaux ou radio privés RPA-ISANGANIRO-TELERENAISSANCE-BONESHA qui ont réussi en près de 2 mois à faire fuir du Burundi près de 250 000 Burundais pris d’une peur panique – d’un Génocide à venir -, préférant aller se réfugier en Tanzanie, au Rwanda, et en RDC Congo. Ce sont les Rumeurs Radio des média privés locaux Hima burundais qui étaient répercuté au niveau international par l’AFP, RFI, etc. [5]“.

18/12/2015: Attaque de la SamanthaPower US Media Connexion ( VOA, Reuters, BBC etc. ) contre le Burundi ( Photo : google news )

18/12/2015: Attaque de la SamanthaPower US Media Connexion ( VOA, Reuters, BBC etc. ) contre le Burundi ( Photo : google news )

M. Nahimana ajoute : “D’avril 2015 à nos jours en 2016, ces média privés locaux vont exploiter -l’objet médiatique d’attaque ci-haut cité-, répercutés au niveau du monde entier par des média occidentaux. Les journalistes tant locaux que internationaux n’utiliseront nullement la nuance. Le discours sera drillé et monocolor. Ces journalistes et média ont participé à cette attaque médiatique ( ou -virtuelle- ) de très grande ampleur, visant à nuire à l’image du Burundi et surtout à faire changer le régime démocratique en place -une révolution de couleur – par un Coup d’Etat militaire qui a échoué le mercredi 13 mai 2015. Cette campagne médiatique était financée par les pays agresseurs que sont les USA, la France, et la Belgique. RSF ne voit aucun enseignement déontologique à dégager de ce comportement dangereux des journalistes et des média qui ont participé à ce crime contre l’Humanité qui a eu lieu au Burundi en 2015.  Voilà pourquoi de nombreux journalistes burundais sont poursuivis par la justice burundaise.  L’armée burundaise ( FDN Force de Défense Nationale FDN ) s’attendait à une attaque en règle à ses frontières venues de l’extérieur. Elle a du faire face à une attaque médiatique -virtuelle- ( radio, TV, journaux papier, et internet ) d’envergure mondiale et a failli se faire surprendre“.

Attaque de la French Media Network ( RFI, AFP, Le Monde, Jeune Afrique,TV5 Monde etc. ) contre le Burundi ( Photo : google actualité )

Attaque de la French Media Network ( RFI, AFP, Le Monde, Jeune Afrique,TV5 Monde etc. ) contre le Burundi ( Photo : google actualité )

M. Nahimana termine : ” Ainsi lorsque le grand mastodonte médiatique mondiale – le monopole mondiale médiatique des occidentaux – s’en prend sans nuance critique, de manière mono et non pluraliste, à un petit pays d’Afrique, cela est considérée comme la liberté de presse pour RSF. Cela mérite une régression au niveau du rang mondiale de la liberté de presse pour le pays agressé –le Burundi –. Voilà le monde dans lequel nous vivons actuellement …“.

Au Burundi, M. Nahimana Florent regrette que RSF participe ou prend position dans cette guerre géopolitique internationale menée contre le Burundi par les USA, la France, la Belgique, et les Hima Rwandais et Burundais.

Notes :

[1] L’Histoire du Burundi – http://burundi-agnews.org/histoire_du_burundi.htm     et   Burundi: Hima, Muhima, Bahima, et le Hamitisme : http://burundi-agnews.org/afrique/burundi-hima-muhima-bahima-et-le-hamitisme/

[2] BURUNDI- ETHNIES/CLANS/ SOUS CLANS : La révolution des BAHIMA en 1965 (concrétisée en 1966) – http://burundi-agnews.org/histoire/burundi-ethniesclans-sous-clans-la-revolution-des-bahima-en-1965-concretisee-en-1966/

[3]  Burundi : Comprendre qui sont les acteurs du conflit burundais ! February 8, 2016  – http://burundi-agnews.org/securite/burundi-comprendre-qui-sont-les-acteurs-du-conflit-burundais/

[4] Burundi: 2014 – L’Espace Médiatique (Espace Public) – Monopole des Bahima burundais February 27, 2015 – http://burundi-agnews.org/bilan/burundi-2014-lespace-mediatique-espace-public-monopole-des-bahima-burundais/

[5]  La guerre médiatique virtuelle menée contre le Burundi en 2015 par les USA, la France, la Belgique, et les média locaux Hima burundais   :

DAM, NY, AGNEWS, le jeudi 12 mai 2016

Facebook Comments