Burundi : Ouverture du Dialogue EXTERNE à Arusha en Tanzanie ( Photo : RTNB 2017 )

Burundi : Ouverture du Dialogue EXTERNE à Arusha en Tanzanie

Share Button
Burundi : Ouverture du Dialogue EXTERNE à Arusha en Tanzanie ( Photo : RTNB 2017 )

Burundi : Ouverture du Dialogue EXTERNE à Arusha en Tanzanie ( Photo : RTNB 2017 )

DIPLOMATIE,SECURITE, GEOPOLITIQUE, REGION GRANDS LACS AFRICAINS, EAC – Ouverture du Dialogue Inter Burundais EXTERNE à Arusha en Tanzanie pour une durée de 10 jours.

A Arusha en Tanzanie, ce lundi 27 novembre 2017, Mkapa Benjamin William, facilitateur du Dialogue Inter Burundais EXTERNE sous la conduite de Mze MUSEVENI ( Président de l’OUGANDA ) , a débuté la session de Dialogue Inter Burundais EXTERNE convoquée, pour une durée de 10 jours, avec, comme présents : – les 32 partis politiques agrées au Burundi; – des acteurs politiques; – des représentants des confessions religieuses; et de la société civile burundaise.

Le Burundi, depuis 2015, vit dans un contexte géopolitique conflictuel au niveau de la Région des Grands lacs africains, opposant la Chine à l’Occident ( USA, BELGIQUE, FRANCE ). L’enjeu, ce sont les 1.000 Milliards USD d’exportation annuel de minerais à partir de la RDC Congo, voisine du Burundi. Sous MOBUTU, 990 Milliards USD annuel allaient vers 50 multinationales OCCIDENTALES ( appartenant aux Familles d’ex-Colons ) et 10 Milliards USD comme budget à la RDC ( ex-ZAÏRE ). Depuis KABILA, la Chine est entrée dans le JEU. En 2015, sous prétexte d’un 3ème mandat du Président du Burundi, l’OCCIDENT a lancé les hostilités. Pourtant, ce débat institutionnel, étant une affaire interne aux SEULS BARUNDI. Par ailleurs, la Constitution du Burundi , contrairement à la RUMEUR MEDIATIQUE DE MASSE RÉPANDU PAR LES OCCIDENTAUX PRÉDATEURS, le President NKURUNZIZA pouvait se représenter une 3ème fois au scrutin de 2015. La Cour constitutionnelle du Burundi avait validé ce 3ème Mandat dans un argumentaire de 7 pages le mardi 5 mai 2015. Puis, la Cour de l’East African Community confirma par la suite.
Ce Dialogue Interburundais Externe a été initié en 2015 après les échecs de la REVOLUTION DE COULEUR et du COUP D’ETAT MILITAIRE HIMA MANQUE le mercredi 13 mai 2015, à l’initiative des PAYS OCCIDENTAUX ou DES FAMILLES D’EX-COLONS ( LES USA D’OBAMA+SOROS ; LA FRANCE D’HOLLANDE ; et LA BELGIQUE DES MICHEL ). La volonté de changement de régime au Burundi ayant échoué, ces derniers occidentaux, à travers ce dialogue qu’ils ont confié à MZE MUSEVENI ( connu comme l’Homme Fort des ANGLO-SAXONS dans la Région des Grands Lacs ), souhaitent à nouveau tenter de remettre en place leurs Taupes Burundais dans la gestion et la régulation de l’appareil étatique burundais, pour espérer garder les pieds dans la RÉGION.
Ces prédateurs occidentaux, à travers ce dialogue, reposent tous leurs espoirs sur les HIMA, minorité de 2% à 5% de la population burundaise, qui, grâce à l’ACCORD D’ARUSHA de 2000, ont réussi à disposer de 50% de l’armée burundaise et 40% des postes étatiques au Burundi, en usurpant l’identité TUTSI des BARUNDI. Les 3 clans majoritaires des BARUNDI [ Bahanza (50%) ; Bajiji 20% ; et Bashubi 20% ] qui, dans la TRADITION AFRICAINE INSTITUTIONNELLE, organise, par Alliance, la Constitution des Barundi autrefois un ROYAUME MILLÉNAIRE STABLE -INGOMA Y’UBURUNDI-, ne sont pas d’accord avec cette INJUSTICE. La minorité HIMA au Burundi ne fait pas parti de l’ALLIANCE. Ainsi un HIMA burundais, jusque à la fin des temps, ne peut donc pas devenir TUTSI ( Gestionnaire de l’ETAT des BARUNDI ), ni TWA ( Savant Chercheur au niveau de l’ETAT des BARUNDI ), ni MWAMI ( Roi ou Chef d’ETAT au Burundi ). Car l’inquiété est un péché en AFRIQUE. Le système organisant une SOCIETE en AFRIQUE se doit de RESPECTER LA LOI FONDAMENTALE DE LA NATURE ET DE L’UNIVERS : LA VERITE EST JUSTE ET HARMONIEUSE. Sinon, c’est la catastrophe assurée ( ex. Génocide Régicide des Barundi commis par les Régimes HIMA Micombero-Bagaza-Buyoya : http://burundi-agnews.org/genocide.htm ). On ne joue pas avec les LOIS DE L’UNIVERS ! Le President NKURUNZIZA du Burundi est issu des BAHANZA, clan qui fait parti de l’ALLIANCE institutionnelle des BARUNDI.
Ce sont les USA, la BELGIQUE (ex-Colons), la France qui soutiennent les HIMA et le CNARED,une association de droit de Belge qui aujourd’hui n’existe plus légalement en Belgique.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le mardi 28 novembre 2017

Facebook Comments