High Commissioner for Human Rights Zeid Ra’ad Al Hussein (second left) at a roundtable discussion during his mission to Burundi. Photo: UN Electoral Observation Mission in Burundi (MENUB) - Photo 15 April 2015 - UN

Burundi : M. Zeid Ra’ad al Hussein OHCHR manque de rationalité selon l’Etat

Share Button
High Commissioner for Human Rights Zeid Ra’ad Al Hussein (second left) at a roundtable discussion during his mission to Burundi. Photo: UN Electoral Observation Mission in Burundi (MENUB) - Photo 15 April 2015 - UN

High Commissioner for Human Rights Zeid Ra’ad Al Hussein (second left) at a roundtable discussion during his mission to Burundi. Photo: UN Electoral Observation Mission in Burundi (MENUB) – Photo 15 April 2015 – UN

A Bujumbura, jeudi 21 avril 2016, le gouvernement du Burundi a déploré le manque de rationalité ( l’absence d’une pensée fondée sur la raison et la logique ) de M. Zeid Ra’ad al Hussein, Haut – Commissaire des Nations unie pour les Droits de l’homme – OHCHR , qui, sans réel fondement ( sans faits ), a sorti dernièrement des chiffres farfelus évoquant “au moins 345 cas de torture et mauvais traitements  enregistrés cette année au Burundi par l’ONU” [ http://www.bbc.com/afrique/region/2016/04/160419_burundi_torture ]…

Voici le Communiqué du gouvernement du Burundi : http://www.burundi.gov.bi/spip.php?article961 ou  http://burundi-agnews.org/wp-content/uploads/2016/04/CommuniqueduGouvernementduBurundi-ZeidRaadalHussein-HautCommissairedesNationsUniesauxDroitsdelHomme.pdf

Pour bien comprendre l’Etat du Burundi,  M. Zeid Ra’ad al Hussein c’est d’abord cela pour les Barundi  :

1.  La 1ère fois qu’il a débarqué au Burundi,  M. Zeid Ra’ad al Hussein s’est empressé d’aller directement s’adresser au média en insultant les militants du CNDD-FDD de moins de 35 ans, appelés IMBONERAKURE. Le CNDD-FDD est la 1ère formation politique du Burundi.  M. Zeid Ra’ad al Hussein ne sachant pas ce que signifiait – IMBONERAKURE – ou  qui étaient les – IMBONERAKURE -, au lieu d’aller les rencontrer ( Il avait pris l’avion depuis la Suisse pour le Burundi ), il a préféré les MEDIA. Il faut savoir qu’au Burundi, comme dans de nombreux pays en Afrique, cette tranche d’âge – des moins de 35 ans – sont les plus nombreux au niveau démographique. Bref M. Zeid Ra’ad al Hussein, avec sa communication,  a insulté presque tous les Burundais.
[ http://burundi-agnews.org/uncategorized/burundi-le-facheux-acte-pyromane-du-haut-commissaire-onu-aux-droits-de-lhomme/     ;  http://burundi-agnews.org/uncategorized/burundi-reaction-contre-les-rumeurs-sombres-de-lonu-vis-des-imbonerakure/  ]

2. M. Zeid Ra’ad al Hussein, lors de l’affaire concernant les viols commis par les militaires français en Centrafrique, était le 1er à vouloir fermer les yeux. Cette affaire a montré aux Barundi que M.Zeid Ra’ad al Hussein n’était pas impartial … [ http://burundi-agnews.org/onu/burundi-la-mafia-onusienne-zeid-raad-al-hussein-attrape-les-mains-dans-le-sac/ ]

3. A Genève, le samedi 16 janvier 2016, le Jordanien M. Zeid Ra’ad Al Hussein, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme OHCHR , a sorti un rapport mensonger sur des violations des droits de l’homme au Burundi, notamment en accusant les forces de l’ordre burundaise ( la Police Nationale du Burundi – PNB ) de 13 cas de violence sexuelle contre des femmes, après les attaques terroristes sur 3 camps militaires le vendredi 11 décembre 2015.   Au Burundi, tous les cas de viol, où les plaintes sont déposés ou même si il y a des dénonciations avec des témoins, sont transcrits dans un PV de police, qui permet dès lors d’ouvrir une enquête et de lancer une procédure judiciaire.   Or si les 13 cas de viol avérés par l’OHCHR ont bien eu lieu au Burundi, il doit y avoir eu des PV de police pour les attester. L’Etat du Burundi a demandé à l’OHCHR d’apporter les preuves de ses accusations. Jusqu’aujourd’hui l’OHCHR ne les a pas apporté. [ http://fr.africatime.com/articles/burundi-un-rapport-mensonge-du-ohchr-sur-la-situation-burundaise ]

4. Début avril 2016, une équipe du Haut-Commissariat des Droits de l’Homme de l’ONU est reçue à Bujumbura dans les locaux du Service National de Renseignement SNR  (entre 1H et 3H de temps ). Une semaine après cette visite courtoise au Burundi,  M. Zeid Ra’ad al Hussein  déclare qu’il y a eu  – au moins 345 cas de torture et de mauvais traitements  enregistrés en ce début d’année 2016 au Burundi …  Le raisonnement de M. Zeid Ra’ad al Hussein dont ce chiffre des 345 cas de torture se base sur le fait que  son équipe du Haut-Commissariat des Droits de l’Homme de l’ONU de passage au Burundi, passant entre 1 à 3 heures de temps au SNR ,  aurait eu le temps d’observer à l’œil nu que 30 des 67 personnes détenues présentaient des signes de torture physique
Le Burundi, état de droit démocratique depuis 2005, est un des seuls pays du continent africain à présenter un rapport annuel des Droits de l’Homme chaque année. La Commission Indépendante des Droits de l’Homme au Burundi ( CNIDH ) , sur la question précise de la torture physique a recensé 8 cas de tortures avérés en 2013 contre 4 cas en 2015 [ http://burundi-agnews.org/sports-and-games/burundi-de-8-cas-de-tortures-averes-en-2013-contre-4-cas-en-2015-cnidh/  ]. Des cas rigoureusement documentés … Or la tendance vis à vis de la torture physique au Burundi va plutôt vers la baisse, ce qui est en total contradiction avec les propos de M. Zeid Ra’ad al Hussein, Haut Commissaire aux Droits de l’Homme à l’ONU  …
De plus au niveau sécuritaire, 481 homicides liés aux violences armées ont été recensés en 2015  par le CNAP ( Commission Nationale permanente de lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre ) partenaire de l’ONG britannique  Action on armed violence(AOAV) [ https://aoav.org.uk/ ], dans son rapport annuel 2014-2015 sur les violences armées au Burundi.  Ainsi le Burundi, sur ce sujet -hautement sécuritaire-, au niveau mondial, paraît comme un pays en paix. Sur plus de 8 Millions d’habitants, il y a eu 481 homicides en 2015.  Par exemple, aux USA en 2015, le taux annuel d’homicides par arme à feu a été de 2,97 % sur 100 000 personnes ( la population US est de 318,9 millions d’habitants ). Sur ce point, le Burundi est plus sûr que des pays comme la Belgique ou la France …  [ http://burundi-agnews.org/sports-and-games/burundi-481-homicides-lies-aux-violences-armees-en-2015-cnap/ ]

Au Burundi, l’Etat déplore d’une manière générale le manque critique des média  et des ONG occidentaux [ http://burundi-agnews.org/sports-and-games/burundi-attaque-criminel-de-media-et-dongs-occidentaux/  ] qui ne font plus leur travail d’informer mais qui mène des attaques rémunérées …
Selon ce communique contre le comportement irrationnel de M. Zeid Ra’ad al Hussein,  “le Gouvernement du Burundi condamne tous ces mensonges de la part de personnes qui abusent de leurs positions au sein de prestigieuses organisations pour servir des intérêts inavoués ainsi que tous ces montages visant à manipuler et induire en erreur l’opinion internationale jusqu’au Secrétariat Général des Nations Unies et son Conseil de Sécurité, à qui le Gouvernement demande de faire une relecture des rapports alarmistes et manipulés qui leur sont présentés par certains lobbies ou par des personnalités ayant visiblement intérêt à maintenir une psychose de peur et d’insécurité permanente au Burundi avec ce que cela a comme conséquence, et revoir leur perception et certaines de leurs positions sur le Burundi … “.

DAM, NY, AGNEWS, le vendredi 30 avril 2016

Facebook Comments