Burundi : Le RANAC - La décision sur les ONGes est précipitée ( PHOTO : IKIRIHO 2018 )

Burundi : Le RANAC – La décision sur les ONGes est précipitée

POLITIQUE, SOCIETE CIVILE, GLOBALISATION – Le RANAC pense que la décision sur la suspension des ONGes pour 3 mois a été prise précipitamment.

Burundi : Le RANAC - La décision sur les ONGes est précipitée ( PHOTO : IKIRIHO 2018 )

Burundi : Le RANAC – La décision sur les ONGes est précipitée ( PHOTO : IKIRIHO 2018 )

BUJUMBURA, Lundi 1 octobre 2018 – M. NIKIZA Georges, président de la coalition RANAC ( Rassemblement National pour le Changement , s’est exprimé sur – la suspension des Organisations Non Gouvernementale Extérieurs (ONGE) – pour 3 mois par le CONSEIL NATIONAL DE SECURITE [ https://burundi-agnews.org/institutions/burundi-le-cns-harmonise-les-onge-et-les-entreprises-de-minerais/ ], afin de leur donner le temps de se mettre en ordre vis à vis de la loi, en ce qui concerne les QUOTA ETHNIQUES D’ARUSHA mis en place par FEU MANDELA en 2000.
M. NIKIZA Georges : “cette décision n’est pas mieux placée, une décision prise précipitamment, improductive, qui perturbe la cohésion sociale, envenime la situation diplomatique qui était malsaine“.

Burundi : Le RANAC - La décision sur les ONGes est précipitée ( PHOTO : IKIRIHO 2018 )

Burundi : Le RANAC – La décision sur les ONGes est précipitée ( PHOTO : IKIRIHO 2018 )

Au Burundi, les ONGEs emploient près de 100% de Burundais, appartenant seulement à 35 communautés ( IMIRYANGO ) sur les plus 200 communautés Barundi [ https://burundi-agnews.org/histoire/burundi-ethniesclans-sous-clans-la-revolution-des-bahima-en-1965-concretisee-en-1966/ ]. Ces 35 communautés burundaises, vivant en alliance, choyés par les ONGEs appartiennent à la classe sociale de l’ancienne dictature HIMA burundaise ( BUYOYA, BAGAZA, et MICOMBERO ), qui en 40 ans de pouvoir (1965-66 à 2005 ) a fait plus de 4,5 Millions de Victimes Barundi [ http://burundi-agnews.org/genocide.htm ; http://burundi-agnews.org/ccburundi.htm ; http://burundi-agnews.org/agnews_refugees.htm ]. Ces employés Barundi des ONGs, estimés à 40.000, gagnent bien leur vie. Mais l’effet de solidarité familiale africaine ( esprit communautaire ) agissant, l’impact socio-économique des employés des ONGES sur le Burundi n’est que 17,5% d’inclusion sur le développement du pays.
La loi burundaise de janvier 2018 obligeant les ONGEs  respectant l’ACCORD D’ARUSHA DE 2000, a pour vocation : 1/ au niveau socio-économique, de permettre un meilleur impact social ou une meilleure inclusion sociale; et 2/ au niveau sécuritaire, de protéger le Burundi, contre de futurs attaques de pays étranger avec l’aide de ces ONGEs. La Révolution de Couleur de 2015 contre le Burundi , préparant le Coup d’ETAT militaire du mercredi 13 mai 2015, organisée par les USA D’OBAMA et ses RESEAUX SOROS, la BELGIQUE, et la FRANCE, se sont appuyés sur les ACTEURS BURUNDAIS DE CES ONGES [ https://www.fidh.org/IMG/pdf/20150909_justice_burundaise_rapport-commission-enquete_insurrection_final.pdf ou http://burundi-agnews.org/wp-content/uploads/2018/10/20150909_justice_burundaise_rapport-commission-enquete_insurrection_final.pdf ], à près de 100% de ces 35 Communautés HIMA burundaises. La Guerre Humanitaire en cours contre le Burundi [ http://burundi-agnews.org/guerre-humanitaire/ ], menée par les mêmes acteurs ETRANGERS, utilise encore CES MÊMES ACTEURS BARUNDI [ https://burundi-agnews.org/afrique/burundi-les-asbl-ongs-hima-radiees-en-2015-veulent-une-transition/ ] contre leur pays.

La coalition RANAC est un courant politique burundais, qui, au niveau Poids électoral [Pe] législative 2015 [Pe] 2015, pèse 0,34%.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, Lundi 1 octobre 2018

Facebook Comments