Burundi : HRW, RESEAU SOROS, veut une RESOLUTION ONUSIENNE pour la CPI

Burundi : HRW, RESEAU SOROS, veut une RESOLUTION ONUSIENNE pour la CPI

Share Button
Burundi : HRW, RESEAU SOROS, veut une RESOLUTION ONUSIENNE pour la CPI

Burundi : HRW, RESEAU SOROS, veut une RESOLUTION ONUSIENNE pour la CPI

GUERRE HUMANITAIRE CONTRE LE BURUNDI : Les ennemis des BARUNDI veulent une RESOLUTION ONUSIENNE pour lancer leur procédure CPI ( bataille judiciaire ) et faire un COUP D’ETAT HUMANITAIRE (un Changement de Régime ) au Burundi.

A Bujumbura, ce mercredi 8 mars 2017, à 1 journée de la réunion du Conseil de Sécurité ONU qui se penchera sur la situation sur le Burundi, à la demande de la FRANCE, les ONGs du RESEAU SOROS ( HRW, RSF, FIDH,  etc.) et certaines ONGs des HIMA burundais ( élite de l’ancienne dictature HIMA burundaise de MICOMBERO-BAGAZA-BUYOYA, responsable du GENOCIDE REGICIDE contre les BARUNDI, c’est à dire de 4,5 Millions de victimes BARUNDI parmi une population de 8 Millions d’âmes : http://burundi-agnews.org/genocide.htm ; http://burundi-agnews.org/ccburundi.htm ; http://burundi-agnews.org/agnews_refugees.htm) font le pressing pour tenter de bénéficier demain –  jeudi 9 mars 2017 –  d’une Résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU leur permettant de court-circuiter légalement l’ETAT du Burundi.

Au Burundi, c’est par l’intermédiaire de l’Agence de Presse IWACU [ http://www.iwacu-burundi.org/ ] (1) que la 1ère estocade est arrivée mardi 7 mars 2017. 2 journalistes de ce MEDIA PRIVE, proche de l’ancien élite HIMA burundaise sous la Dictature ,  ont écrit un article sur les IMBONERAKURE (2) [ http://www.iwacu-burundi.org/sud-du-burundi-des-imbonerakure-accuses-dactes-dintimidation/ ] afin de donner crédit aux différents rapports mensonges produits contre le Burundi, insultant la jeunesse burundaise qui représente près de 80% de la population burundaise. Notamment la dernière sortie de HRW, qui n’est plus crédible au Burundi depuis de nombreuses années à cause de son instrumentalisation politique, dont son implication dans les REVOLUTION COLOREES menées par le RESEAU SOROS ( FOUNDATION OPEN SOCIETY ) qui est son principal financier [ https://www.hrw.org/fr/news/2017/03/08/le-conseil-de-securite-de-lonu-devrait-imposer-des-sanctions-ciblees-contre-des ]
La tactique de citer au niveau médiatique et dans les rapports de Droits de l’Homme – le mot IMBONERAKURE –  a pour objectif, à un niveau international de réveiller la mémoire collective, en faisant confondre la situation du Burundi à celle du génocide au Rwanda en 1993.
Ainsi, ce matin, c’est M. Adama Dieng, Conseiller Spécial des Nations unies pour la prévention du génocide, qui a tiré la sonnette d’alarme sur le Burundi, sur un soit disant massacre à grande échelle à venir. Alors qu’au Burundi, le pays est en paix à 100%.

Dans cette GUERRE HUMANITAIRE contre le BURUNDI [ http://burundi-agnews.org/guerre-humanitaire/ ], que mène les RESEAUX ( USA Administration OBAMA + RESEAU SOROS ; la FRANCE de HOLLANDE ; la Belgique de LOUIS MICHEL ; le RWANDA du Dictateur KAGAME ; et le réseau de l’ancien DICTATEUR HIMA Burundais BUYOYA Pierre  ) qui ont organisé la REVOLUTION DE COULEUR AU BURUNDI EN 2015 pour des enjeux GÉOPOLITIQUES dans cette REGION DES GRANDS LACS AFRICAINS, leur stratégie est de pouvoir bénéficier demain d’une RESOLUTION ONUSIENNE condamnant des personnalités ciblées burundaises parmi les autorités burundaises ( surtout les  Forces de l’ordre ), dont la liste a déjà été fournie via M. Zeid Ra’ad Zeid Al-Hussein (   Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, membre du Réseau  SOROS )  afin de faire avancer leur dossier qu’ils tentent de faire aboutir à la Cour Pénal Internationale  CPI. On parle bien d’un complot ONUSIEN. Ils espèrent avoir le soutien de M. Antonio Guterres, nouveau Secrétaire Générale qui est Européen ou Occidental.
Leur objectif étant de faire un COUP D’ETAT HUMANITAIRE au BURUNDI, leur permettant d’introduire leurs équipes de politiciens et de militaires ( le RESEAU DE L’ANCIEN DICTATEUR HIMA BURUNDAIS BUYOYA PIERRE et des HOMMES DE MAINS du DICTATEUR RWANDAIS KAGAME ) dans les institutions burundaises.
Une équipe d’avocats Français et Belges, financée par leur état respectif ( LA FRANCE, LA BELGIQUE ), sous couvert d’être à l’aide de victimes burundaises d’une répression soit disant existante au Burundi liée au dossier – 3ème mandat NKURUNZIZA -, est à l’œuvre pour charger les noms qui seront cités dans la RESOLUTION DU CONSEIL DE SECURITE DE DEMAIN, afin de les faire poursuivre à la CPI au nom de cette RESOLUTION …

(1) Le journal IWACU est un MEDIA de la galaxie SOROS par l’intermédiaire du MONDE AFRIQUE et du THE GUARDIAN.

(2) Nom des jeunes Barundi ( de 18 ans à 35 ans ) affiliés au parti CNDD-FDD, 1ère formation politique du Burundi. IMBONERAKURE signifie “ceux qui aiment prévoir“.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le mercredi 8 mars 2017

Facebook Comments