Burundi : Conférence internationale sur les conflits identitaires et religieux ( Photo : RTNB 2016 )

Burundi : Conférence internationale sur les conflits identitaires et religieux

Share Button
Burundi : Conférence internationale sur les conflits identitaires et religieux ( Photo : RTNB 2016 )

Burundi : Conférence internationale sur les conflits identitaires et religieux ( Photo : RTNB 2016 )

A Bujumbura, Hôtel Club du Lac Tanganyika,  ce mardi 27 septembre 2016, Cheikh Mohamed Rukara, ombudsman du Burundi, a organisé une conférence internationale sur le rôle des Ombudsmans/Médiateurs et Leaders religieux dans la prévention des conflits identitaires et religieux.

Burundi : Conférence internationale sur les conflits identitaires et religieux ( Photo : Otiende Amollo 2016 )

Burundi : Conférence internationale sur les conflits identitaires et religieux ( Photo : Otiende Amollo 2016 )

L’ouverture de la conférence s’est faite par S.E. Joseph Butore, Vice-président du Burundi en charge du socio-économique.
4 thèmes vont être développés pendant 2 jours, du mardi 27 au jeudi 29 septembre 2016 : – “La contribution des confessions religieuses pour une paix durable; – “Le Rôle des Leaders religieux pour asseoir la cohésion sociale” ; – “La Responsabilité des Leaders religieux pour éradiquer le terrorisme et la radicalisation religieuse”; et – “Les valeurs universelles au service d’une humanité pacifique.”

Burundi : Conférence internationale sur les conflits identitaires et religieux ( Photo : Vice Présidence 2016 )

Burundi : Conférence internationale sur les conflits identitaires et religieux ( Photo : Vice Présidence 2016 )

Pour partager sur ces thématiques, l’Ombudsman kényan, des représentants des confessions religieuses et de la société civile, des représentants des partis politiques, des représentants du Gouvernement et du Parlement ainsi, les différents diplomates, que ceux du Corps de la Défense et de la Sécurité, …

Les invités reçus par S.E. Nkurunziza Pierre, le très populaire Président Africain du Burundi ( Photo : Karerwa Ndezako 2016 )

Les invités reçus par S.E. Nkurunziza Pierre, le très populaire Président Africain du Burundi ( Photo : Karerwa Ndezako 2016 )

Le Burundi, comme tous les pays d’Afrique,  est profondément religieux. La  région des Grands Lacs africains est le berceau du – monothéisme – ( 15 000 avant Jésus christ ),  la croyance en un Dieu. Au Burundi, pays à la source du Nil, on croit en – IMANA – depuis tout temps … Le monothéisme africain est un monothéisme cosmologique ( résultant d’une observation et d’une réflexion sur la nature – le Cosmos – ou  l’Univers  ) [*]. Ils se diffèrent  des monothéismes politiques ( Judaïsme : on a de salut qu’en passant par Abraham et Moïse ;  Christianisme : on a de salut qu’en passant par Jésus Christ ; Islam : on a de salut qu’en passant par Mohammed  etc. ). Pour l’africain, c’est la nature et ses lois qui révèlent Imana, c’est à dire l’inconnu x d’une équation du 1er degré … Ainsi les Barundi juifs, musulmans, chrétiens ou catholiques  etc. croient tous en IMANA.

Burundi : Conférence internationale sur les conflits identitaires et religieux ( Photo : Vice Présidence 2016 )

Burundi : Conférence internationale sur les conflits identitaires et religieux ( Photo : Vice Présidence 2016 )

Les HUTU et  les TUTSI au Burundi croient tous en IMANA.  Le HUTU et le TUTSI  BARUNDI  ne sont pas des ethnies. Par exemples, à Douala, les BASSA et les BAMILEKE qui habitent dans un territoire propre et ont des langues différentes sont des ethnies.  Le HUTU et le TUTSI du Burundi parlent la même langue – le KIRUNDI -. La distinction entre BARUNDI se fait au niveau des clans. Le mot TUTSI ou MUTUTSI a la même signification que le MULUSI  que l’on trouve à l’EST de la RDC CONGO, c’est à dire c’est le NOTABLE.  Le HUTU est une catégorie sociale que l’on retrouve dans toute l’Afrique depuis l’Egypte ancienne. C’est une population qui est au service du Roi ( Mwami )  ou du Pharaon.  Le MWAMI appelle sa population, comme KIRANGA ou RYANGOMBE ( l’ancêtre premier  des BAMI – ROI ), a aimé IMANA.  Le HUTU n’est aucunement l’esclave. Le HUTU n’est pas l’esclave. Aujourd’hui, on pourrait dire que le HUTU c’est le Peuple.

Les invités reçus par S.E. Nkurunziza Pierre, le très populaire Président Africain du Burundi ( Photo : Karerwa Ndezako 2016 )

Les invités reçus par S.E. Nkurunziza Pierre, le très populaire Président Africain du Burundi ( Photo : Karerwa Ndezako 2016 )

[*] Mbog Bassong, LA PENSEE AFRICAINE – Essai sur l’Universisme philosophique, ed. Kiyikaat, 2010 – [ http://www.kiyikaat.com/nos-publications/147-a-paraitre-chez-kiyikaat-editions-la-pensee-africaine.html    ou   https://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI ]

DAM, NY,AGNEWS, le mercredi 28 septembre 2016

Facebook Comments