Burundi : Attaque terroriste à la grenade venant du Rwanda fait 5 morts

Share Button

SECURITE –  Attaque terroriste SINDUMUJA à la grenade, en provenance du Rwanda, fait 5 morts. C’est la piste la plus probable actuellement …  Ce groupe souhaite nuire au tourisme actuel au Burundi qui est à son  zénith en cette période estivale..

A Kayanza, province frontalière au Rwanda, commune Gatara, colline Shinya, zone Ngoro, ce dimanche 9 Juillet 2017, 18h30, Mme  Ndayizeye Dévote, administrateur de la commune Gatara, a informé que 8 citoyens burundais ordinaires avaient trouvé la mort dans un bistrot à la suite d’un jet  de grenade lancé par un ou des individus, non encore identifiés. 50 autres personnes ont été blessées. Cette information a été confirmée par l’officier de Police  Nkurikiye Pierre, porte parole de la Police Nationale du Burundi PNB.

Toutefois la Police Burundaise est revenue sur les chiffres des victimes par la suite.  Il ne s’agirait plus que de 5 morts et non 8.


Au Burundi, la Police judiciaire a déjà quelques pistes :

Enjeu géopolitique : La Belgique ne veut pas de révision de la Constitution du Burundi ( Image : AGNEWS 2017 )

Enjeu géopolitique : La Belgique ne veut pas de révision de la Constitution du Burundi ( Image : AGNEWS 2017 )

1/ la piste de Terroristes SINDUMUJA : un groupe de réfugiés burundais – HIMA(*) ( proche de l’ancien régime HIMA  BUYOYA , responsable d’un Génocide Régicide de plus de 4.5 Millions de victimes Barundi en 40 ans de règne : http://burundi-agnews.org/genocide.htmhttp://burundi-agnews.org/ccburundi.htmhttp://burundi-agnews.org/agnews_refugees.htm  )- provenant du RWANDA et organisé à partir de Kigali et de l’Europe, dont l’objectif est de perturber le Tourisme qui a repris très fortement au Burundi, à travers les échos que ce genre d’actes terroristes aveugles peut occasionner. Le groupe SINDUMUJA était impliqué dans le coup d’Etat raté du mercredi 13 mai 2015 au Burundi. Un des modus operandi du groupe SINDUMUJA, qui agit souvent à partir de la diaspora en EUROPE ou au RWANDA,  est d’utiliser des  groupes de bandits connus au Burundi, avec lesquels ils se contactent et se coordonnent en utilisant le réseau WHATSAPP. Notamment pour accomplir des actes terroristes rémunérés sans victime KAMIKAZE, et à l’approche de grands événements politiques ou autres … La localisation de ce forfait, dans une province burundaise frontalière au Rwanda, indique fortement que les SINDUMUJA et le groupe terroriste MSD basé à KIGALI, travaillent à nouveau ensemble …
2/ la piste Terroriste, Al-Qaïda, réseau liée au El Shebaab Somalien pour l’implication du Burundi dans la lutte internationale contre le terrorisme … Cette piste est toutefois rejetée car le lanceur de grenade n’a pas été courageux. Il n’est pas mort en Kamikaze.
3/ la piste de conflit foncier ... Cette dernière est aussi rejetée car, dans ce type de cas, les personnes tués ne sont pas si nombreuses.
4/ et la piste de règlement de compte au sein du FNL est aussi écartée  car les victimes, à ce que l’on sache à l’heure actuelle, ne sont pas tous affiliées  à ce courant politique …

Au Burundi, les autorités sécuritaires rassurent, il ne s’agit que d’un acte isolé -localisé- et qu’il ne faut pas paniquer … Ce vendredi 07 juillet 2017, l’officier Bunyoni Alain Guillaume, Ministre burundais  de la sécurité publique et M. Barandagiye Pascal, Ministre burundais de l’intérieur et de la formation patriotique, ont rappelé aussi que la sécurité était totale dans le pays. Voici leur propos : [ https://www.youtube.com/watch?v=Mi-Bs9-gKVI ]

Le Burundi pointe du doigt le Rwanda et compte à nouveau demander à l’East African Community EAC et à la Conférence Internationale de la Région des Grands Lacs CIRGL,  d’intervenir dans le contentieux qui oppose le Burundi à ce mauvais voisin africain qu’est le Rwanda ( Pays qui a des problèmes avec la RDC Congo, la Tanzanie, le Burundi etc. )
Cet attentat arrive 2 jours après que le député Louis Michel  de l’Union Européenne venait d’inviter l’Union Européenne et les autres bailleurs à “accroître leur soutien financier aux déplacés et réfugiés du Burundi” dans la Région des Grands Lacs africain  . En été 2015, ce sont ces mêmes fonds qui avaient permis à ce que des entraînements militaires aient lieu dans les camps de réfugiés au Rwanda, et qu’en juillet 2015, une attaque rebelle venant du Rwanda avait eu lieu contre le Burundi [ http://www.rfi.fr/afrique/20151125-burundi-rwanda-allegations-recrutement-refugieshttps://www.rtbf.be/info/dossier/l-actualite-du-burundi/detail_une-ong-denonce-le-recrutement-de-refugies-burundais-au-rwanda-par-des-groupes-armes-kigali?id=9164243 ]. Cet appel de M. Louis Michel de vouloir renflouer l’argent des pays qui reçoivent les réfugiés burundais, vient au moment où le Rwanda vient de préciser qu’il en a près de 90.000 et que,surtout, M. Sinduhije Alexis vient de terminer sa petite tournée européenne … M. Sinduhije connut, selon des rapports onusiens comme un déstabilisateur sécuritaire de la REGION DES GRANDS LACS. De plus, à nouveau dans les milieux burundais appelés -SINDUMUJA – et les milieux Franc-maçons occidentaux, on parle à nouveau d’assassinat du Président du Burundi ( par un militaire burundais ) et d’un Changement de Régime en septembre 2017.

(*)  Burundi: Hima, Muhima, Bahima, et le Hamitisme. [ http://burundi-agnews.org/afrique/burundi-hima-muhima-bahima-et-le-hamitisme/ ]

DAM,NY,AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le lundi 10 juillet 2017

Facebook Comments