Burundi : 1 journaliste américaine relâché sur fond de Guerre Humanitaire ( photo : ikiriho 2016 )

Burundi : 1 journaliste américaine relâchée sur fond de Guerre Humanitaire

Share Button
Burundi : 1 journaliste américaine relâché sur fond de Guerre Humanitaire ( photo : ikiriho 2016 )

Burundi : 1 journaliste américaine relâché sur fond de Guerre Humanitaire ( photo : ikiriho 2016 )

A Bujumbura, ce dimanche 23 octobre 2016, la Police Nationale du Burundi PNB a procédé, en coordination avec le Conseil National de la Communication(CNC),  à l’arrestation d’une équipe de journalistes avec à sa tête l’Américaine Julia Steers.  
Mme Julia Steers a été arrêtée entrain de faire un reportage à Mutakura 8ème Avenue dans la commune de Ntahangwa. Elle était accompagnée de son conducteur,  de M. Gildas YIHUNDIMPUNDU, travaillant pour Radio Isanganiro ( média privé burundais impliqué en 2015 dans la révolution colorée ) et à la BBC.

Burundi : 1 journaliste américaine relâché sur fond de Guerre Humanitaire ( photo : ikiriho 2016 )

Burundi : 1 journaliste américaine relâché sur fond de Guerre Humanitaire ( photo : ikiriho 2016 )

Selon M. Gabriel BIHUMUGANI, vice-président du CNC, après la vérification des accréditations, Mme Julia Steers était en ordre et a pu être relâchée en récupérant son matériel. Toutefois son accréditation lui avait été livrée par le CNC “pour un reportage comparé sur le Burundi avec la région East African Community EAC”.
M. Gildas YIHUNDIMPUNDU, lui, n’était pas enregistré au CNC. Il est resté à la PNB, puis relâché en attendant son procès, concernant cette infraction…

Burundi : 1 journaliste américaine relâché sur fond de Guerre Humanitaire ( photo : ikiriho 2016 )

Burundi : 1 journaliste américaine relâché sur fond de Guerre Humanitaire ( photo : ikiriho 2016 )

Le Burundi, en 2016,  fait face à une Guerre Humanitaire que mène les USA, la France, la Belgique, le Rwanda, soutenus par le réseau media-civil-et politique de l’ancien dictateur Hima Pierre BUYOYA. En effet, en 2015, ces pays agresseurs avaient tenté une Révolution Colorée au Burundi, devant aboutir le mercredi 13 mai 2015 à un changement de régime avec un coup d’état militaire qui a échoué.
Désormais c’est un changement de régime par le biais du droit international humanitaire que souhaitent ces agresseurs du Burundi…
Pour la police burundaise, les 2 journalistes ( l’Américaine et le Burundais du réseau media de l’ancien dictateur Hima Pierre Buyoya ) et  M. Pascal Sinahagera, leur conducteur ( un ancien militaire à l’époque de la dictature BUYOYA ) étaient en mission en rapport avec la Guerre Humanitaire que livre les pays agresseurs du Burundi …

DAM, NY,AGNEWS, le lundi 24 octobre 2016

Facebook Comments