Burundi : 1 homme -Sindumuja- accusé d’avoir brûlé vif un citoyen en 2015

Burundi : 1 homme -Sindumuja- accusé d’avoir brûlé vif un citoyen en 2015 ( Photo : ABP 2019 )

Burundi : 1 homme -Sindumuja- accusé d’avoir brûlé vif un citoyen en 2015 ( Photo : ABP 2019 )

JUSTICE, SECURITE – La Police Nationale du Burundi (PNB) a présenté à la presse un homme accusé d’avoir brûlé vif une personne lors du mouvement insurrectionnel de 2015.

Burundi : 1 homme -Sindumuja- accusé d’avoir brûlé vif un citoyen en 2015 ( Photo : ABP 2019 )
Burundi : 1 homme -Sindumuja- accusé d’avoir brûlé vif un citoyen en 2015 ( Photo : ABP 2019 )

BUJUMBURA , Mardi 5 mars 2019 – Dans le cadre des politiques Sécuritaire et Judiciaire des Barundi, l’officier de la Police Nationale du Burundi (PNB), le Commissaire NKURIKIYE Pierre, porte-parole du Ministère burundais de la Sécurité Publique, a présenté à la presse M. NTAKIRUTIMANA Célestin, membre du groupe SINDUMUJA [ https://fr-fr.facebook.com/Sindumuja/ ] , appréhendé par la police, suite à une dénonciation, le mercredi 20 février 2019 dans la ville de Bujumbura, pour avoir avoir brûlé vif un jeune homme du quartier Nyakabiga en commune Mukaza [ http://burundi-agnews.org/securite/burundi-parmi-les-agitateurs-du-m23-parmi-les-manifestants/ ] lors du mouvement insurrectionnel de 2015 [ https://www.fidh.org/IMG/pdf/20150909_justice_burundaise_rapport-commission-enquete_insurrection_final.pdf ] . M. NTAKIRUTIMANA Célestin est placé sous le main de la justice burundaise en attendant son procès.

Un Rwandais, M. HARUSHA Boniface, serait l’assasin du jeune burundais carbonisé ( photo : burundi-agnews.org   2015 )
Un jeune burundais carbonisé, Mai  2015  ( photo : burundi-agnews.org 2015 )

Le Burundi a subi en 2015 une Révolution de Couleur ou une tentative de changement de régime, terminée par un coup d’état raté du mercredi 13 mai 2015, occasionnée par la Belgique, la France, les USA et le Rwanda épaulé par le réseau de l’ancien Dictateur HIMA burundais  BUYOYA Pierre. Le mouvement insurrectionnel burundais, dont le groupe SINDUMUJA, essentiellement composé de militants de la société civile burundaise ( Media dits indépendants et ONGs burundais ), était financé au niveau logistique par des pays européens et le réseau SOROS (Open Society Foundation).

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, Mercredi 6 mars 2019

Facebook Comments