Burundi: Près de 2 millions de Barundi rapatriés depuis 2003.

Share Button

On se souvient en 2007, suite à un accord entre les Etats-Unis et  le HCR,  8.500 réfugiés barundi de Tanzanie, après 35 ans d’exil,  avaient accepté  d’être réinstallés aux Etats-Unis  au lieu de rentrer dans leur pays natal … Pour ces derniers, heureux que leur pays le Burundi était enfin libéré, ils ne savaient toutefois pas où aller car ils avaient  perdu  toutes leurs familles et leurs biens familiaux…  La Communauté internationale craignaient que le Burundi ne sache faire face à ce grand rapatriement qui était en cours, un des plus grands de l’histoire du monde selon le HCR.   Près de 2 millions de Barundi ont été rapatriés depuis la fin de la guerre au Burundi  en  2003. C’est vous dire combien la dictature sous le régime des Bahima Barundi (Micombero, Bagaza, et Buyoya)  a été cruelle.  Comment cela se passe aujourd’hui ? Comment le gouvernement burundais arrive  à intégrer ces compatriotes ? Comment cela se passe aux USA ?

Les Barundi du Tennessee …

Cette semaine à  l’Université du Tennessee, à  Knoxville, aux USA,  on présente les efforts et toutes les initiatives qui ont été mis en place  pour aider les réfugiés du Burundi  à s’intégrer à la vie américaine … Finalement, ils  s’adaptent de plus en plus à la vie à Knoxville. Parmi eux, nombreux sont ceux qui ont fait des études supérieurs  … Une association burundaise,  SODELA , créée en 2009 par ces réfugiés mêmes, aide à  la communauté burundaise à se prendre en charge. Elle  coordonne l’apprentissage de  l’anglais ; – donne  des cours de formation générale à ses membres ; – et  fournit  un soutien économique à travers la vannerie et autres entreprises commerciales au sein de la communauté burundaise…

Des biens restitués aux victimes du génocide de 1972.

Au Burundi, mercredi  dernier, la Commission nationale des terres et autres biens (CNTB) a restitué des parcelles et magasins à trois orphelins et à une veuve, rescapés du génocide des Bahutu (dont des Batutsi et des Baganwa) Barundi de 1972.   Mgr. Siripion Bambonanire, Président de la CNTB,  a procédé  tout simplement à ces restitutions au centre de négoce de Manyoni en Commune Songa de la Province Bururi. Ce dernier a rappelé  que toutes les personnes qui détiennent encore des biens confisqués en vertu de la décision du conseil de guerre de mai 1972 doivent les restituer aux ayants droits conformément au décret du 26 novembre 1974 du Dictateur sanguinaire, le Président  Michel Micombero (responsable de près de 500 000 morts Barundi dont plus d’un million de réfugiés bahutu barundi).  On remarque qu’aujourd’hui au Burundi  la machine juridique se met peu à peu à la faveur des différentes victimes…

Des rapatriés barundi de plus en plus  heureux.

Le régime Nkurunziza (nom du président actuel du Burundi) accorde « La priorité  aux rapatriés ». A ce sujet, il faut reconnaître le merveilleux travail accompli par la ministre sortante de la Solidarité, Mme Immaculée Nahayo (elle-même anciennement réfugiée burundaise en Tanzanie).  Les rapatriés barundi, venus  de Tanzanie,  éxilés depuis 1972 ( pendant le génocide du Burundi ) ou 1993 ( après l’assassinat du Président Feu Ndadaye par les militaires bahima des anciennes forces  armées FAB ) sont  pour la plupart devenus de véritables  perles rares … Ils sont majoritairement des enseignants.  Ils ont l’avantage  de leur connaissance de l’anglais ( la principale langue internationale ) et de leur maîtrise du Swahili ( la principale langue régionale). Un grand nombre de ces anciens réfugiés sont contents… Autrefois avant l’exil, ceux qui étaient fonctionnaires ont pu retrouvé leur statut.  Aujourd’hui, les fonctionnaires rapatriés sont fiers d’être à nouveau chez eux et d’avoir récupérer  leurs emplois…

Fin janvier 2012, la Commission National Vérité Réconciliation (CNVR)  débutera ses travaux. Il s’agit , pour toutes ces victimes de la barbarie humaine,  de la part de la communauté internationale et du pouvoir Rundi,  de  leur donner un semblant de justice afin que tous ces Barundi  qui ont souffert  sous la dictature féroce des Bahima Barundi pendant 40 ans, puissent retrouver une certaine dignité.

DAM, NY, AGnews, le 12 novembre 2011.

Facebook Comments